EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Statu quo à la Banque d'Angleterre

Statu quo à la Banque d'Angleterre
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Face au ralentissement de la croissance au premier trimestre, la Banque d'Angleterre a maintenu, comme prévu, son principal taux directeur inchangé à 0.5%

PUBLICITÉ

La Banque d'Angleterre a gardé, comme prévu, son principal taux directeur inchangé à 0.5%. Une décision prise à l’issue de la réunion de son comité de politique monétaire ce jeudi.

Le ralentissement de la croissance au premier trimestre de cette année est une des raisons invoquées par le comité.

Selon, l'Office des statistiques nationales, le PIB n'a augmenté que de +0,1% au premier trimestre, le pire résultat pour le Royaume-Uni en cinq ans.

Selon la Banque d'Angleterre, ces résultats sont en partie dus aux mauvaises conditions météorologiques mais aussi à l'incertitude qui pèse sur l'avenir.

"Alors que les tempêtes de février et de mars ont laissé place à un ciel plus ensoleillé, les perspectives économiques du Royaume-Uni restent assombries en raison des incertitudes liées aux Brexit. Les conditions du commerce avec l'UE au-delà de la période de transition restent à déterminer" a justifié Mark Carney, gouverneur de la Banque d'Angleterre

Etant donné la faiblesse de ce début d'année, la Banque d'Angleterre a revu à la baisse ses prévisions pour 2018. En février, elle estimait la croissance pour l'année à 1.8% contre 1.4% ce mois-ci.

La Banque d'Angleterre dit vouloir attendre des signes tangibles d'accélération de l'activité avant de relever ses taux.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Elections : le gouvernement français fait marche arrière sur la réforme de l'assurance chômage

En Allemagne, le climat économique se dégrade en juin, pas de miracle avec l'Euro 2024

Prix de la bière en Europe : combien les supporters paieront-ils pendant l'Euro 2024 ?