EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Les États-Unis menacent à nouveau la Turquie de sanctions

Les États-Unis menacent à nouveau la Turquie de sanctions
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Mais Ankara ne l'entend pas de cette oreille. La justice turque a refusé une nouvelle fois de lever l'assignation à résidence du pasteur américain.

PUBLICITÉ

Dans leur face-à-face avec la Turquie, les États-Unis ne sont pas prêts à lâcher du lest. Washington a menacé d’adopter un nouveau train de sanctions économiques, si Ankara ne libère pas le pasteur américain détenu en Turquie. La justice turque a refusé une nouvelle fois vendredi, de lever son assignation à résidence.

"Le dossier avance. Nous avons été très clair, le secrétaire d'Etat et moi. Nous avons imposé des sanctions à plusieurs membres de leur gouvernement, et en collaborant avec vous, nous avons d'autres options à étudier si la Turquie ne libère pas le pasteur Brunson rapidement", a commente le secrétaire du Trésor américain Steven Mnuchin face à Donald Trump.

De son côté, Ankara promet de nouvelles mesures de rétorsion à l’encontre des États-Unis et se rapproche de Paris et de Berlin, en qui il trouve des alliés de circonstance. Angela Merkel comme Emmanuel Macron ont assuré leur soutien à Recep Tayyip Erdogan :

"Les dirigeants de deux pays européens importants, ont évoqué la force de l'économie turque. Le maintien de la stabilité économique est important non seulement pour la Turquie, mais aussi pour les économies européenne et mondiale. Ils ont également partagé l’idée, comme notre président, que la propension de l'administration Trump à utiliser le commerce, les dollars et les taxes comme des armes est erronée", a déclaré le porte-parole de la présidence turque, Ibrahim Kalin.

Le temps presse pour la Turquie pour trouver une solution : depuis le début de l’année, la livre turque a perdu 40% de sa valeur par rapport au dollar.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Union européenne préoccupée par les détentions en Turquie

Tarifs douaniers : la Turquie saisit l'OMC

La politique internationale de Donald Trump : sanctions toujours