EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Italie : accord pour un déficit à 2,4 %

Italie : accord pour un déficit à 2,4 %
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Malgré la pression de Bruxelles et des marchés, Rome prévoit une augmentation du déficit à 2,4 % du PIB italien. Le projet de budget 2019 est révélateur de l'opposition entre les deux partis de coalition, le Mouvement 5 Étoiles et la Ligue d'extrême droite,

PUBLICITÉ

« Nous sommes satisfaits, c'est le budget du changement ! » se sont félicité les deux vice-premiers ministres italiens Matteo Salvini et Luigi Di Maio.

Le gouvernement s'est entendu ce jeudi sur un objectif de déficit à 2,4% du PIB dans le projet de budget 2019.

Mais Rome peut s'attendre à de vives réactions sur les marchés financiers et à des tensions avec Bruxelles. L'Italie est priée de réduire sa dette publique qui représente 131% du PIB, le ratio le plus élevé en zone euro après la Grèce.

Le ministre des finances Giovanni Tria n'appartient à aucune formation politique. Il plaidait pour un objectif de déficit à 1,6 % mais les deux partis de coalition ont obtenu gain de cause.

Le projet de budget met au jour les divergences des deux alliés.

Le Mouvement 5 Étoiles a promis de créer un embryon de revenu universel de 780 €, qui sera financé par l'impôt. Paradoxalement, la Ligue d'extrême droite milite quant à elle pour une « flat tax », un impôt sur le revenu à taux unique.

La discussion sur la loi de finances doit se tenir au Parlement à la mi-octobre. Un véritable test pour les deux partis alliés, aux stratégies économiques bien différentes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le choc des élections françaises entraîne une baisse de l'euro après la victoire de la gauche

Le boom de l'IA fait de Nvidia la première capitalisation boursière mondiale

Pékin critique l'augmentation des droits de douane pour ses véhicules électriques