Le Qatar va quitter l'Opep le mois prochain

Le Qatar va quitter l'Opep le mois prochain
Par Vincent Ménard
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le petit émirat du Golfe préfère se concentrer sur sa production de gaz plutôt que de pétrole.

PUBLICITÉ

Le Qatar a annoncé ce lundi qu'il allait quitter l'Opep, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, dès janvier 2019.

Le petit émirat du Golfe, qui ne produit "que" 600 000 barils par jour et ne dispose "que" de 2% des réserves mondiales d'or noir, préfère se concentrer sur le gaz, dont il est en revanche l'un des principaux fournisseurs de la planète.

Saad Al-Kaabi, ministre de l'Energie du Qatar : "Je pense qu'il est inefficace de se concentrer sur quelque chose qui n'est pas votre activité principale et qui ne vous profitera pas à long terme. Alors, pour moi, faire autant d'efforts, investir des ressources et du temps dans une organisation où je suis un tout petit acteur et où je n'ai pas vraiment de poids sur ce qui se passe, cela ne fonctionne pas."

Rien à voir, assure-t-il, avec la rupture des relations diplomatiques avec l'Arabie Saoudite et ses alliés et l'embargo imposé à Doha.

Accusé d'être trop proche de l'Iran et de soutenir des groupes islamistes radicaux, le Qatar, qui n'est que le 17e producteur mondial de brut, était membre de l'Opep depuis 1961.

Le cartel, dont la mission est d'influencer les cours du pétrole, avait été fondé l'année précédente sous l'impulsion de Riyad.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Renault Scenic E-Tech élue "Voiture de l'année" 2024

Qu'est-ce qui a rapporté le plus au cours de la dernière décennie ? : le bitcoin ou une maison à Londres ?

Toyota rappelle 280 000 véhicules aux États-Unis. Qu'en est-il en Europe ?