EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Brexit : Nissan renonce à produire son nouveau SUV en Angleterre

Brexit : Nissan renonce à produire son nouveau SUV en Angleterre
Tous droits réservés REUTERS/Andrew Yates/φωτογραφία αρχείου
Tous droits réservés REUTERS/Andrew Yates/φωτογραφία αρχείου
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Selon Gianluca de Ficchy, le président de Nissan Europe, "l’incertitude persistante autour des futures relations du Royaume-Uni avec l’Union européenne n’aide pas les entreprises à planifier l’avenir".

PUBLICITÉ

C'est un nouveau coup dur pour l'industrie automobile britannique.

Le constructeur Nissan renonce à produire son nouveau modèle X-Trail dans l'usine de Sunderland en Angleterre, comme il s'y était engagé en 2016. À la place, le crossover sera produit à Kyushu, au Japon.

Les autres futurs modèles prévus à Sunderland, les 4x4 urbains Juke et Qashqai, «_ ne sont pas affectés_ » par cette décision, a précisé le groupe

Pour justifier ce choix, l'entreprise a évoqué indirectement le Brexit.  Dans un communiqué, le président de Nissan Europe, Gianluca de Ficchy, estime que l'entreprise ne peut pas planifier l'avenir, en raison "des incertitudes autour des futures relations entre le Royaume Uni et l'Union européenne".

500 000 véhicules par an

Pour Julie Ellott, membre du parti travailliste de Sunderland, il s'agit d'une très mauvaise pour la ville et pour la région. "Toute perte de production rend notre usine plus fragile, mais je ne peux pas dire que je sois surprise, explique-t-elle. Et pour être honnête, peut-on critiquer le choix de Nissan ? Nous allons quitter l'Union européenne dans quelques semaines et il y a encore de grandes incertitudes concernant les échanges commerciaux. Les entreprise ne peuvent pas supporter ce flou."

Implantée depuis 1986, l'usine Nissan de Sunderland emploie près de 7000 personnes et sort 500 000 véhicules par an, dont 55 % sont exportés vers l’UE. En juin 2016, les habitants de la région ont voté à 61% en faveur du Brexit.

Avec AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Grande-Bretagne : Honda va fermer l'usine de Swindon, 3500 emplois menacés

Pékin critique l'augmentation des droits de douane pour ses véhicules électriques

Arrêt des livraisons de gaz : le géant allemand Uniper pourra réclamer des milliards à Gazprom