EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Les nouvelles sanctions américaines interdisent vols et croisières vers Cuba

Les nouvelles sanctions américaines interdisent vols et croisières vers Cuba
Tous droits réservés 
Par Euronews avec AFP, Reuters
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

De nouvelles sanctions américaines contre Cuba sont entrées en vigueur. Elles visent à asphyxier l'économie de l'île.

PUBLICITÉ

Ce paquebot américain est le dernier à avoir quitté Cuba. Après l'annonce de nouvelles sanctions de Washington contre le régime cubain, les croisières et les vols commerciaux à destination de La Havane sont désormais interdits. 

Selon la diplomatie américaine, Cuba paye le prix de son ingérence au Venezuela et de son rôle direct dans la crise orchestrée par Nicolás Maduro. Mais malgré ces mesures, le gouvernement cubain a affiché jeudi une "solidarité non-négociable" avec son allié sud-américain.

Ces sanctions portent un coup dur au tourisme, un pan important de l'économie cubaine. Entre janvier et avril 2019, Cuba a reçu plus de 250 000 touristes américains, soit près du double de l'année précédente. Sur l'île, les habitants s'inquiètent de ces interdictions. Pour Fidel Diaz, employé dans un restaurant, "l_es affaires dans la vieille ville de la Havane sont soutenues par le tourisme, mais l'arrêt des croisières à venir diminuera le flux de touristes. Cela n'affecte pas seulement les petites entreprises, mais aussi les entreprises publiques qui opèrent ici"._

Les Etats-Unis, qui cherchent à asphyxier l'économie de l'île, demandent le retrait des troupes cubaines du Venezuela. Cuba affirme de son côté, que ses 20.000 collaborateurs ne sont que des civils, principalement des médecins.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Havane devient une galerie à ciel ouvert !

Les Cubains appelés à voter pour une Constitution plus ouverte

Le boom de l'IA fait de Nvidia la première capitalisation boursière mondiale