Une lointaine unanimité européenne sur la relance économique

Une lointaine unanimité européenne sur la relance économique
Tous droits réservés Euronews Brussels
Par Joanna Gill
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les positions sont encore très éloignées entre les chefs d’Etats et de gouvernements de l’UE qui se retrouvent vendredi en visioconférence pour évoquer la proposition de relance de la Commission européenne.

PUBLICITÉ

Trouver le traitement à la crise économique provoquée par la pandémie de coronavirus est un défi pour l’Union européenne. Les quatre pays membres surnommés les frugaux restent sur leur position, tout argent donné aux capitales devra être remboursé.

Le président de l’Eurogroupe reconnait que l’obtention de l’aide européenne devra être accompagnée de contreparties. Mais pas question pour autant de rétablir des politiques d’austérité. Ces fonds doivent "financer des changements structurels en Europe liée à l’économie verte et au numérique. L’autre idée est qu’il n’y ait pas l’intervention d’une troïka. Comme cela nous avons pu mettre de côté la défiance observée après la crise de 2010 ", explique Mario Centeno.

Le fonds de relance proposé par la Commission disposerait de 750 milliards d’euros. Les divergences entre les 27 portent :

  • sur le montant de la stratégie de relance
  • sur la répartition de ces fonds
  • sur les modalités pour collecter cet argent

Les eurodéputés demandent aux dirigeants de l’Union de dépasser leurs intérêts nationaux pour l’avenir du projet européen. "C’est une question de solidarité mais pas seulement. C’est ce que doivent prendre en compte les pays réticents au plan de relance, on parle du marché unique et de la survie de l’euro", insiste la présidente du groupe social-démocrate Iratxe García.

Les dirigeants européens se retrouveront vendredi en visioconférence pour évoquer pour la première fois ensemble la proposition de la Commission européenne. Les possibilités d’un accord semblent faibles. Des avancées pourraient avoir lieu dans le courant du mois prochain.

Journaliste • Grégoire Lory

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L’UE cherche le compromis sur la relance économique

Plan de relance de l'UE : comment accéder aux aides financières ?

Répartition des richesses : où les écarts sont-ils les plus criants en Europe ?