PUBLICITÉ

Une présidente ou un président de l’Eurogroupe ?

Nadia Calviño, ministre espagnole de l'Economie
Nadia Calviño, ministre espagnole de l'Economie Tous droits réservés Francisco Seco/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Francisco Seco/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Par Stefan Grobe
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Pour la première fois une femme pourrait diriger la réunion des ministres des Finances de la zone euro. Mais l’Espagnole Nadia Calviño n’est pas la seule candidate à la succession de Mario Centeno.

PUBLICITÉ

La ministre espagnole de l’Economie semble tenir la corde pour succéder à Mario Centeno à la présidence de l’Eurogroupe. Nadia Calviño est la première candidate officiellement déclarée. Si les pronostics se confirment elle deviendrait la première femme à diriger les réunions des ministres des Finances de la zone euro.

Son homologue irlandais Paschal Donohoe est lui aussi en course. Il apparait comme le candidat du consensus dans la bataille entre les grands pays membres et les plus petits. Enfin le ministre luxembourgeois des Finances, Pierre Gramegna, est lui aussi sur les rangs.

La campagne est lancée depuis deux semaines après l’annonce de Mario Centeno de ne pas briguer un nouveau mandat de deux ans et demi à la tête de l’Eurogroupe. Le prochain président ou la prochaine présidente aura pour tâche d’articuler les politiques de relance de l’économie. Le vote est prévu le 9 juillet.

Journaliste • Grégoire Lory

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Mário Centeno (Eurogroupe) : "L'UE est de retour avec un vrai plan européen"

Augmenter les ressources propres de l’UE pour financer le remboursement du fonds de relance

Le commissaire européen en charge de l'Economie assume la priorité donnée au Pacte vert durant le mandat