EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Accord commercial entre le Royaume-Uni et le Japon, Londres jubile

Accord commercial entre le Royaume-Uni et le Japon, Londres jubile
Tous droits réservés AP
Tous droits réservés AP
Par Laurence Alexandrowicz
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Londres jubile, après avoir signé un accord commercial avec le Japon : l'accord devrait accroître le commerce britannique avec le Japon de 16 milliards d'euros par an, mais surtout rassurer le Royaume-Uni sur sa capacité de surmonter le Brexit.

PUBLICITÉ

Londres entend prouver que le Brexit ne l'affaiblit pas commercialement. Après une semaine de paralysie, Royaume-Uni et Union européenne ont repris leurs discussions dans l'espoir de parvenir à un accord de libre-échange.

En parallèle, le gouvernement britannique noue des accords avec des partenaires européens non-membres de l'UE, comme la Norvège ou la Suisse ou avec ce jeudi le Japon.

"On disait qu'un Royaume-Uni indépendant ne serait pas capable de conclure des accords de libre-échange indépendants, ou qu'ils prendraient des années", s'est félicité depuis Tokyo la ministre britannique du Commerce Liz Truss**. "Aujourd'hui nous prouvons le contraire".**

L'accord, qui devrait accroître le commerce britannique avec le Japon de 16 milliards d'euros par an, permettra également aux entreprises britanniques d'opérer plus facilement au Japon

 "Le fait que nous ayons pu conclure cet accord commercial à un rythme sans précédent, à peine quatre mois et demi après d'âpres négociations, montre la ferme volonté de nos deux pays de promouvoir le libre-échange à l'avenir" a déclaré Toshimitsu Motegi, ministre des Affaires étrangères du Japon.

Le Japon est actuellement le 11ème partenaire commercial du Royaume-Uni, derrière la Suisse. Mais si on retire de la liste les pays de l'UE, le Japon remonte en 4e position. L'accord avec Londres prévoit de réduire les droits de douane sur l'agneau du Yorkshire vendu aux consommateurs nippons, ainsi que sur les pièces automobiles destinées à l'usine Nissan du Japon.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'impact de la panne informatique mondiale de Microsoft sur les entreprises du monde entier

Réchauffement des relations entre Londres et l'UE : quel impact sur les services financiers ?

Le choc des élections françaises entraîne une baisse de l'euro après la victoire de la gauche