EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

L'UE gèle son projet de taxe numérique sous la pression de Washington

Le projet européen a suscité des critiques américaines et la secrétaire au Trésor Janet Yellen avait appelé dimanche l'UE à le reconsidérer.
Le projet européen a suscité des critiques américaines et la secrétaire au Trésor Janet Yellen avait appelé dimanche l'UE à le reconsidérer. Tous droits réservés Photo : J. Scott Applewhite (AP)
Tous droits réservés Photo : J. Scott Applewhite (AP)
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Bruxelles a annoncé lundi, sous la pression de Washington, le gel de son projet de taxe numérique pendant les négociations à l'OCDE sur une réforme de la fiscalité des multinationales qui doivent s'achever en octobre, après un accord politique obtenu au G20 samedi.

PUBLICITÉ

Bruxelles a annoncé lundi, sous la pression de Washington, le gel de son projet de taxe numérique pendant les négociations à l'OCDE sur une réforme de la fiscalité des multinationales qui doivent s'achever en octobre, après un accord politique obtenu au G20 samedi.

"La réussite de ce processus nécessitera une dernière impulsion de la part de toutes les parties, et la Commission s'est engagée à se concentrer sur cet effort. C'est pourquoi nous avons décidé de mettre en pause notre travail sur une proposition de taxe numérique", a déclaré un porte-parole de la Commission.

Le projet européen a suscité des critiques américaines et la secrétaire au Trésor Janet Yellen avait appelé dimanche l'UE à le reconsidérer.

Le projet de taxe numérique était une des nouvelles ressources prévues par l'Union européenne pour financer son plan de relance de 750 milliards d'euros. Mais Washington juge ce projet discriminatoire pour les champions américains des technologies comme Amazon, Google ou Facebook.

L'accord sur la taxation des multinationales conclu sous l'égide de l'OCDE et approuvé samedi par le G20 "invite les pays à accepter de démanteler les taxes numériques existantes que les États-Unis considèrent comme discriminatoires et à s'abstenir d'instaurer des mesures similaires à l'avenir", avait déclaré Mme Yellen dimanche.

"Il appartient donc à la Commission européenne et aux membres de l'Union européenne de décider de la marche à suivre", avait-elle lancé devant la presse en marge du G20 à Venise.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'UE propose un nouvel accord pour parvenir à l'"équité fiscale". Voici comment il fonctionnera.

Le boom de l'IA fait de Nvidia la première capitalisation boursière mondiale

Pékin critique l'augmentation des droits de douane pour ses véhicules électriques