Le FMI met un bémol sur la reprise, la croissance mondiale freinée par le Covid

L'emblème du FMI visible sur le bâtiment de l'institution de Washington
L'emblème du FMI visible sur le bâtiment de l'institution de Washington Tous droits réservés Andrew Harnik/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Fond monétaire international met un bémol sur la reprise : omicron, l'inflation et le relèvement des taux d'intérêt assombrissent les projections de croissance pour 2022.

PUBLICITÉ

Le Fond monétaire international revoit à la baisse ses projections de croissance pour l'année qui débute.

L'institution de Washington table désormais sur une hausse du PIB mondial de 4,4 %, soit un demi-point de moins que ses dernières estimations.

Selon le FMI, l'économie mondiale reste amputée par la pandémie.

Gita Gopinath, économiste en chef du FMI : "Au début de cette troisième année de pandémie, 5,5 millions de personnes ont été tuées et les pertes économiques qui en découlent, si on les compare aux prévisions antérieures au Covid, devraient s'élever à près de 13 800 milliards de dollars jusqu'en 2024."

Globalement, la reprise se poursuit, mais ralentit pour une grande majorité de pays, y compris pour la zone euro.

La région du Moyen-Orient et de l'Asie centrale est épargnée par le ralentissement, ainsi qu'une poignée de pays dont l'Inde, le Japon et l'Argentine.

La France devrait voir son PIB croître de 3.5 % en 2022, une projection en recul de 0,4 points.

Gita Gopinath, économiste en chef du FMI : "Les dernières perspectives économiques mondiales du FMI prévoient que si Omicron pèsera sur l'activité au premier trimestre de cette année, cet effet s'estompera à partir du deuxième trimestre."

Le FMI estime le contrôle de la pandémie essentiel pour lever les freins qui pèsent sur la reprise et appelle à la vaccination généralisée dans les pays en voie de développement.

À ce jour, 4 % seulement de la population des pays pauvres est vaccinée.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Commission européenne prolonge la suspension des règles budgétaires de l’UE

Les ventes de voitures électriques de Volkswagen chutent : Pourquoi les Européens reviennent-ils à l'essence ?

Quel est le meilleur pays d'Europe pour le travail des femmes ?