EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

La directrice du FMI exhorte l'Europe à maîtriser son inflation, qui baisse mais reste forte

Kristalina Georgieva, directrice générale du FMI
Kristalina Georgieva, directrice générale du FMI Tous droits réservés Jose Luis Magana/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Jose Luis Magana/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Ce que redoute le FMI, c'est une période prolongée d'inflation élevée qui pourrait avoir un impact négatif sur la croissance de la zone euro.

PUBLICITÉ

Quelle est la situation de l’inflation dans la zone euro, comment se porte son économie ? Selon Kristalina Georgieva, directrice générale du Fonds Monétaire International, la zone euro fait preuve d'une résistance remarquable depuis la guerre en Ukraine, mais son activité économique s'est affaiblie et l'inflation "bien qu'en déclin progressif" reste élevée.

"La chose la plus importante pour l'Europe est de maîtriser l'inflation, martèle Kristalina Georgieva. Pourquoi ? Parce que l'inflation est mauvaise pour la croissance et qu'elle est une taxe sur les pauvres. À moyen et long terme, il est essentiel pour l'Europe de stimuler l'innovation et de créer plus de dynamisme. Il existe des moyens d'y parvenir, en achevant l'Union bancaire et en faisant progresser l'Union des marchés de capitaux. Faire en sorte que les actifs financiers de l'Europe soient tout à fait significatifs."

 Ce que redoute le FMI, c'est une période prolongée d'inflation élevée qui pourrait avoir un impact négatif sur la croissance de la zone euro. L'inflation pourrait rester au-dessus de l'objectif de la banque centrale jusqu'au milieu de l'année 2025.

"L'UE est un acteur très important, répète Kristalina Georgieva. C'est le cas de l'économie européenne dans son ensemble. Si l'on considère l'ensemble des 27 membres, elle est compatible avec les Etats-Unis. Elle est certainement compatible avec la Chine. Comment doit faire l'Europe ? Elle poursuit ses efforts. Respecter les règles de l'OMC. Coordination et coopération pour réduire les coûts de la fragmentation. N'oublions pas que de nombreuses économies européennes sont de petites économies ouvertes. Si nous sapons le moteur de la croissance qu'est le commerce, les Européens en pâtiront."

 L'inflation dans l'Union européenne a dépassé les 10 % l'année dernière, mais elle montre maintenant des signes de modération. La Banque centrale européenne prévoit une inflation moyenne de 5,4 % cette année et une baisse à 2,2 % d'ici 2025. Cette prévision reste toutefois supérieure au taux de 2 % privilégié par la BCE.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Elections : le gouvernement français fait marche arrière sur la réforme de l'assurance chômage

En Allemagne, le climat économique se dégrade en juin, pas de miracle avec l'Euro 2024

Prix de la bière en Europe : combien les supporters paieront-ils pendant l'Euro 2024 ?