EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

L'Ouzbékistan initie sa "renaissance" via la culture et l'éducation

L'Ouzbékistan initie sa "renaissance" via la culture et l'éducation
Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par Euronews
Publié le
Partager cet article
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

À l'occasion d'une série de conférences et expositions organisées à Tachkent, experts et officiels ont souligné le potentiel culturel et éducatif du pays. Des actions menées dans ces domaines permettront notamment d'attirer davantage de touristes étrangers.

PUBLICITÉ

L'Ouzbékistan veut initier sa "nouvelle renaissance", en s'inspirant de la richesse de son patrimoine culturel. Une série de conférences et d'expositions thématiques, organisée sur une semaine à Tachkent, a rassemblé, selon les organisateurs, plus d'un millier de participants de 60 pays. La Société mondiale pour l'étude, la préservation et la popularisation de l'héritage culturel de l'Ouzbékistan (WOSCU) a coorganisé l'événement.

"Avec l'ouverture du pays sur le monde, une communauté de scientifiques de différents pays s'est formée, ce qui montre qu'il existe un vif intérêt pour l'exploration du patrimoine culturel de l'Ouzbékistan," a estimé Firdavs Abdukhalikov, président du conseil d'administration de la WOSCU. "Les résultats de leurs études sont présentés chaque année lors de la Semaine du patrimoine culturel," a-t-il précisé.

"Le patrimoine culturel, c'est la marque distinctive de l'Ouzbékistan"

Au cours de son histoire, l'Ouzbékistan, en tant que carrefour de la Route de la Soie, a produit une vaste collection d'artefacts : des trésors des arts appliqués et de la musique ou encore des tenues traditionnelles, des livres manuscrits et une architecture monumentale. Ce patrimoine inspire les artistes ouzbeks d'aujourd'hui, dans la peinture d'avant-garde ou la réalisation de films.

"Le patrimoine culturel, c'est la marque distinctive de l'Ouzbékistan sur la scène internationale," a affirmé Kamola Akilova, directrice de la Galerie des Beaux-Arts d'Ouzbékistan, lors de cette semaine de conférences et d'expositions. "Ce patrimoine est vaste et varié, il remonte à l'Antiquité et englobe différentes périodes, notamment les époques achéménide et antique, le haut Moyen Âge, la période islamique et le XXe siècle qui a été marqué par une fusion des influences orientales et occidentales," a-t-elle décrit.

Cinq millions de touristes étrangers en 2022

L'Ouzbékistan espère que la reconnaissance croissante de son patrimoine entraînera un afflux de visiteurs. L'an dernier, plus de cinq millions de touristes étrangers ont découvert le pays.

Aujourd'hui, ses autorités investissent dans de nouvelles destinations et infrastructures, un autre thème majeur des conférences qui se sont tenues à Tachkent.

"Cela aura un impact, cela créera de nombreux sites à voir et si l'Ouzbékistan continue ainsi en matière de tourisme," a affirmé Bulut Bağcı, président du World Tourism Forum Institute. "Je suis sûr à 100% qu'atteindre les 20 millions de touristes, ce n'est pas un rêve, cela peut devenir une réalité," a-t-il renchéri.

"Investir dans le capital humain"

La population nationale a augmenté d'un tiers au cours des quatorze dernières années, pour s'établir à plus de 36 millions de personnes.

Avec la hausse du nombre d'enfants dans le pays, la modernisation du système éducatif devient cruciale. Les participants à la conférence ont souligné la nécessité de construire de nouvelles écoles et de mettre en place des programmes éducatifs répondant aux normes internationales.

"Nous avons une opportunité démographique que nous ne pouvons saisir qu'en investissant dans le capital humain," a assuré Munir Mammadzade, directeur du bureau de représentation de l'UNICEF en Ouzbékistan. "Il en va de la qualité de l'éducation, principalement des infrastructures et des questions liées à la formation des enseignants et aux résultats des élèves : ce sont les principaux axes sur lesquels travailler," a-t-il souligné.

Pour garantir sa "nouvelle renaissance", l'Ouzbékistan entend ainsi, agir en matière de culture et d'éducation, mais ses autorités s'efforcent aussi d'encourager l'innovation technologique, un développement économique durable et un environnement favorable aux entreprises.

Partager cet article

À découvrir également

L'Ouzbékistan améliore son irrigation agricole face au défi climatique