EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Quel pays possède le meilleur système de retraite au monde ?

Un bénévole et membre de l'association "Un Vélo Pour Tous" transporte une vieille dame dans un vélo cargo, le 5 mai 2019, dans le centre de Copenhague.
Un bénévole et membre de l'association "Un Vélo Pour Tous" transporte une vieille dame dans un vélo cargo, le 5 mai 2019, dans le centre de Copenhague. Tous droits réservés Thibault SAVARY / AFP
Tous droits réservés Thibault SAVARY / AFP
Par Doloresz Katanich avec Reuters
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Une nouvelle analyse, classant 47 systèmes de retraite à travers le monde, place les Pays-Bas en tête de classement et met en évidence l'impact que pourrait avoir l'IA sur ces systèmes dans le futur.

PUBLICITÉ

Les Pays-Bas sont les premiers d'un classement comparant les systèmes de retraite dans le monde, selon le rapport mondial sur les retraites de l'institut Mercer CFA.

Le classement a pris en compte plus de 50 indicateurs et comparé 47 systèmes de revenus de retraite, couvrant 64 % de la population mondiale.

Les mesures les plus pertinentes utilisées sont le niveau des prestations de retraite disponibles dans les secteurs privé et public, la viabilité du système pour les décennies à venir et la qualité de sa gouvernance.

L'Islande s'est classée deuxième, détrônée de la première place obtenue l'année dernière, et le Danemark s'est classé troisième dans l'indice 2023.

La majorité des pays européens inclus dans le rapport ont obtenu une bonne note. Selon le rapport, seules quelques améliorations sont nécessaires en Finlande, en Norvège, en Suède, au Royaume-Uni, en Suisse, en Irlande, en Belgique, au Portugal et en Allemagne.

En revanche, la France, l'Espagne, l'Italie, la Pologne, l'Autriche et la Croatie, ainsi que les États-Unis, présentent des risques et/ou des lacunes majeurs auxquels il convient de remédier, selon le rapport.

L'Inde, les Philippines et l'Argentine arrivent en bas du classement. Avec la Turquie et la Thaïlande, ils partagent le plus mauvais classement, la note D, ce qui indique qu'en l'absence d'améliorations, l'efficacité et la viabilité du système de retraite de ces pays sont remises en question.

Les risques du système

Le rapport reconnaît que "les systèmes de retraite du monde entier sont soumis à une pression sans précédent", en raison de l'inflation persistante, de la hausse des taux d'intérêt et de l'incertitude géopolitique, qui affectent inévitablement les rendements des investissements.

"L'âge moyen des populations dans le monde continue d'augmenter sur de nombreux marchés, principalement sur les marchés les plus matures", explique Margaret Franklin, présidente et directrice générale du CFA Institute.

"L'inflation et la hausse des taux d'intérêt ont créé une nouvelle dynamique de marché qui pose des défis importants aux régimes de retraite. Nous constatons également que la mondialisation continue de se fracturer", ajoute-t-elle. "Ce ne sont là que quelques-uns des défis de plus en plus complexes auxquels les fonds de pension sont confrontés et qui ont des répercussions importantes sur les retraités".

Le rapport cite les dernières Perspectives des pensions de l'OCDE à partir de 2022, qui recommandent aux décideurs politiques du monde entier de mener à bien les réformes nécessaires malgré l'incertitude financière et économique actuelle, pour éviter de mettre en péril le bien-être des retraités actuels et futurs.

Le rapport recommande également le renforcement des pensions adossées à des actifs (par opposition à la répartition), qui pourraient contribuer à la diversification des sources de financement de la retraite, rendant ainsi les systèmes de retraite plus résilients.

L'impact de l'intelligence artificielle sur les systèmes de retraite

L'intelligence artificielle (IA) devrait améliorer les performances des régimes de retraite en réduisant les coûts et en mettant en évidence les risques à venir, selon le rapport.

D'autres utilisations de l'IA pourraient inclure la construction de portefeuilles personnalisés et l'identification des anomalies du marché, bien qu'il soit peu probable que l'IA soit en mesure de prédire les mouvements du marché avec précision, de sorte que l'incertitude demeurera, selon le rapport.

"L'expansion continue de l'IA dans les opérations et les décisions des gestionnaires d'investissement pourrait conduire à des processus de prise de décision plus efficaces et mieux informés, ce qui pourrait potentiellement conduire à des rendements d'investissement réels plus élevés pour les membres des régimes de retraite", souligne David Knox, associé principal chez Mercer.

L'enquête annuelle souligne également les risques que les modèles d'IA génèrent de fausses informations lorsqu'ils sont utilisés dans un nouveau contexte, ainsi que les risques de cyberattaques contre les données des affiliés aux régimes de retraite.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Espagne réforme son système de retraites

République tchèque : vers une baisse des pensions de retraite ?

Achat d'un appartement : où en Europe cela vous coûtera-t-il le plus cher ?