Les 1 % les plus riches de la planète possèdent 43 % de la richesse mondiale

Un graffiti "Taxer les riches" sur la façade de la Banque nationale de France lors d'une manifestation le jeudi 13 avril 2023 à Paris.
Un graffiti "Taxer les riches" sur la façade de la Banque nationale de France lors d'une manifestation le jeudi 13 avril 2023 à Paris. Tous droits réservés AP Photo/Lewis Joly
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

La concentration du pouvoir des entreprises et des monopoles au niveau mondial contribue à creuser les inégalités, ce qui enrichit les plus riches et appauvrit les plus pauvres.

PUBLICITÉ

Les cinq personnes les plus riches du monde ont plus que doublé leur fortune depuis 2020, tandis que les 60 % les plus pauvres ont perdu de l'argent, selon un rapport d'Oxfam publié lundi à Davos, en Suisse, où se tient le Forum économique mondial (WEF).

Selon les données de la société de recherche Wealth X, la richesse combinée d'Elon Musk, Bernard Arnault, Jeff Bezos, Larry Ellison et Mark Zuckerberg - les cinq hommes les plus riches du monde - a augmenté de 423,8 milliards d'euros, soit 114 % depuis 2020.

Dans le même temps, les 4,77 milliards de personnes les plus pauvres du monde ont perdu 0,2 % de leur richesse.

En d'autres termes, si les milliardaires du monde entier étaient plus riches de 3 000 milliards d'euros en 2023 qu'en 2020 - leur fortune ayant augmenté trois fois plus vite que le taux d'inflation -, près de cinq milliards de personnes se sont appauvries.

D'après Wealth X, l'écart considérable entre les riches et les pauvres devrait continuer à se creuser, ce qui conduira à l'apparition du tout premier trillionnaire au monde d'ici dix ans.

La pauvreté mondiale, quant à elle, ne sera pas éradiquée avant 230 ans, estime Oxfam.

Les inégalités actuelles sont en partie dues à la concentration du pouvoir entre les mains de ceux qui ont intérêt à réaliser un maximum de profits pour eux-mêmes plutôt qu'à redistribuer les richesses entre les travailleurs et la société.

Selon le rapport d'Oxfam, sept des dix plus grandes entreprises mondiales ont un président milliardaire, tandis que les 1 % les plus riches du monde possèdent 43 % de tous les actifs financiers mondiaux.

Ces mêmes 1 % les plus riches émettent autant de pollution carbone, au niveau mondial, que les deux tiers les plus pauvres de l'humanité.

Par ailleurs, selon Oxfam, les hommes détiennent globalement 95 900 milliards d'euros de plus que les femmes.

Le réseau estime qu'il faudrait 1 200 ans à une femme travaillant dans le secteur de la santé et de l'action sociale pour gagner ce qu'un PDG des 100 plus grandes entreprises du classement Fortune gagne en moyenne en un an.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Elon Musk détrôné : qui est la nouvelle personne la plus riche du monde ?

La pandémie de Covid est encore là, rappellent les experts à Davos

Pour Greta Thunberg, Davos réunit "ceux qui détruisent le plus la planète" (et ce n'est pas nouveau)