EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Comment en finir avec le phénomène des personnes sans-abri ?

En partenariat avec The European Commission
Comment en finir avec le phénomène des personnes sans-abri ?
Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par Paul Hackett
Publié le Mis à jour
Partager cet article
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Dans cet épisode de Real Economy, le journaliste d'Euronews Paul Hackett découvre comment le fait de fournir aux sans-abri un logement le plus vite possible transforme des vies et devient une solution à long terme.

Selon les données nationales espagnoles, le nombre de sans-abri dans le pays a augmenté de 25 % au cours de la dernière décennie. Ces statistiques ont contraint les autorités et les ONG à trouver une nouvelle méthode pour lutter contre l'absence de logement.

La solution proposée est étonnamment simple : donner un toit à chaque personne vivant dans la rue. Développée pour la première fois aux États-Unis, l'initiative connue sous le nom de "Housing First" (le logement d'abord) est de plus en plus adoptée en Europe.

Contrairement aux approches traditionnelles, elle n'exige pas que les personnes répondent à certains critères avant de recevoir un logement. L'idée est que les sans-abri ont plus de chances de se créer un avenir meilleur s'ils ont d'abord un toit au-dessus de leur tête.

Carlos Martínez Carrasco a vécu dans la rue pendant plusieurs années, en Espagne, avant qu'une initiative de "Housing First" ne lui fournisse un appartement dans la banlieue de Madrid.

Il estime que cet appartement a changé sa vie, à tous points de vue : "J_e ne manque plus de rien. Je peux cuisiner. Je n'ai pas besoin de trouver un moyen de laver le linge... Je peux sortir avec la tranquillité d'esprit de savoir que j'ai un endroit où revenir. Je suis très heureux aujourd'hui_."

L'augmentation des prix de l'immobilier rend le logement de moins en moins accessible en Europe
L'augmentation des prix de l'immobilier rend le logement de moins en moins accessible en EuropeEurostat

"Housing First" considère le logement comme un droit et non comme une récompense, comme le prévoit le principe 19 du pilier européen des droits sociaux. Il stipule que :

  • l'accès au logement social doit être fourni à ceux qui en ont besoin
  • les personnes vulnérables ont droit à une assistance appropriée et à une protection contre les expulsions forcées
  • des abris et des services adéquats doivent être proposés aux personnes et aux familles afin de promouvoir l'inclusion sociale.

Deux ONG, Provivienda et Hogar Si, cogèrent plusieurs initiatives de "Housing First" en Espagne, dont celle qui a permis à Carlos d'obtenir un logement. Financé par la municipalité de Madrid par l'intermédiaire du Fonds social européen, ce projet affiche un taux d'occupation et de maintien dans le logement de 100 %.

Pour Gema Gallardo, directrice générale de Provivienda, "les fonds européens (FSE+) sont principalement utilisés pour mettre en œuvre des initiatives et des solutions novatrices pour aider les personnes sans-abri, ainsi que pour augmenter le parc de logements sociaux. Ces deux solutions sont fondamentales pour réduire le phénomène des personnes sans-abri en Espagne".

Que peut faire l'UE pour inverser la hausse du nombre de personnes sans logement ?

Chaque État membre s'est engagé à consacrer au moins 25 % de ses ressources FSE+ à la lutte contre l'exclusion, et au moins 3 % à la lutte contre la privation matérielle.

Une plateforme européenne de lutte contre le non-logement travaille également d'arrache-pied pour faire évoluer la situation, tandis que le Hub européen pour le logement d'abord, créé en 2016 par la fondation finlandaise Y et la FEANTSA (Fédération Européenne des Organisations Nationales travaillant avec les personnes sans-abri), cherche à donner à chaque citoyen européen la possibilité d'accéder à un logement décent.

Au moment où l'Europe met sur la table des centaines de milliards d'euros pour relancer l'économie, nous pensons qu'une toute petite partie de cet argent devrait également être utilisée pour lutter contre le sans-abrisme et rendre nos sociétés plus inclusives
Yves Leterme
Président de la plateforme européenne contre le sans-abrisme

Yves Leterme, ancien Premier ministre belge et président du comité directeur de la plateforme européenne de lutte contre le sans-abrisme, estime que les États membres peuvent apprendre les uns des autres : "Nous devons nous réunir et nous mettre d'accord sur le type d'outils politiques que nous devons utiliser, sur la base de nos expériences - parce que certains États membres ont très bien réussi à traiter le problème, alors que d'autres sont à la traîne".

Il ne sera pas facile de progresser dans le contexte économique actuel, mais les faits montrent qu'avec les bonnes politiques et les bonnes incitations, le changement est possible.

Pour consulter notre reportage, cliquez sur la vidéo dans le lecteur ci-dessus !

Journaliste • Paul Hackett

Partager cet article