PUBLICITÉ

"Visite ou Mémoires et Confessions" d'un jeune homme de 73 ans

"Visite ou Mémoires et Confessions" d'un jeune homme de 73 ans
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

À 73 ans Manoel de Oliveira a fait un film qui ne devait être montré au public qu’après sa mort. Comme le cinéaste portugais, est décédé l’an dernier

PUBLICITÉ

À 73 ans Manoel de Oliveira a fait un film qui ne devait être montré au public qu’après sa mort.

Comme le cinéaste portugais, est décédé l’an dernier à l‘âge de 106 ans, il est possible, seulement maintenant, de voir “Visite ou Mémoires et Confessions” un film intime et émouvant.

En 1982, Manoel de Oliveira est forcé, pour des raisons financières, de vendre la maison où il a vécu depuis les années 40. Un moment douloureux qui sert de départ pour une réflexion et un synthèse sur la vie, la mort, la famille et le cinéma.

Il est fascinant de constater que, au moment où il réalisé le film, Manoel de Oliveira était loin de la fin. Au contraire, il était sur le point de commencer la période la plus riche de sa carrière. En 1982, il avait fait quinze films. Finalement il nous a laissé une soixantaine d‘œuvres.

Le film est également un témoignage sur l’histoire du Portugal, les périodes de la dictature et de la révolution.

“Visite ou Mémoires et Confessions” est un film simple et dépouillé, qui mélange naturalisme et fantastique, où l’on retrouve toute la fraîcheur et la jeunesse d’un Manoel de Oliveira alors âgé de 73 ans.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Découvrez les 10 films européens qui ont marqué 2023

Les 5 meilleurs films européens de l'année selon l'Académie du cinéma européen

Wim Wenders, Prix Lumière 2023 à Lyon, "la source du cinéma"