This content is not available in your region

Caricatures : le dessin de presse mondial n'a pas été bâillonné en 2020

euronews_icons_loading
Cult
Cult   -   Tous droits réservés  euronews
Par Rodrigo Barbosa

En 2021, le dessin de presse mondial s'installe au coeur de Caldas da Rainha, pour écrire un nouveau chapitre du dessin humoristique, de la main de caricaturistes du monde entier. Une édition fortement marquée par la pandémie de Covid-19, mais aussi, comme c'est déjà la tradition ici, par la défense de la liberté de presse et d'expression.

L'édition cette année a débuté par une séance de caricatures dans le centre-ville, avant la cérémonie officielle de remise des prix, pour les meilleures oeuvres publiées dans la presse écrite et sur internet en 2020.

2020 en une seule image forte et simple

Une seule image a suffit à l'Albanais Agim Sulaj pour résumer l'année : elle lui a valu le deuxième prix dans la catégorie "Gag Cartoon" : l'année 2020, dessinée avec quatre masques.

Agim Sulaj
Deuxième prix catégorie "gag cartoon"Agim Sulaj

"Je cherchais mon masque à la maison et j'en ai vu trois ou quatre, ici et là, explique Agim Sulaj. Et, en un instant, j'ai regardé avec des yeux d'artiste et j'ai vu un 'zéro'. Le masque avait la forme d'un 'zéro'... Alors j'ai dit : 'OK, je vais dessiner 2020 avec des masques', et l'idée a immédiatement germé."

Des artistes que le masque n'a pas étouffés

Heureusement, le masque n'a pas bâillonné les caricaturistes dans leur éternel combat contre la censure et les restrictions des libertés. Dans une année ponctuée par la transition de pouvoir entre Donald Trump et Joe Biden et par la crise sanitaire, les dessinateurs n'ont pas oublié une autre urgence planétaire majeure, reflétée par le premier prix de la catégorie "Caricature", attribué au Mexicain Darío Castillejos. Le sort de la planète tient dans son dessin :

Dario Castillejos
Premier prix de la catégorie "caricatures"Dario Castillejos

"La caricature est comme un double miroir, dans lequel la personne qui est dessinée, le personnage, peut se refléter, mais où l'on peut aussi se regarder, explique Dario Castillejos. Ici, j'ai fais un dessin caricatural de Greta Thunberg, mais je fais aussi réfléchir le public sur l'attention à notre planète. Greta apparaît donc comme un petit chaperon rouge, portant dans son panier non pas des biscuits, mais le monde, et elle nous dit que nous devons le protéger des loups, qui sont tout autour."

Parmi les événements d'actualité qui ont inspiré les caricaturistes en 2020, citons également la mort de George Floyd et le débat sur les violences policières et le racisme, ainsi que le Brexit et l'adieu à Maradona, décédé le 25 novembre.

Dans la catégorie "Caricature éditoriale", le premier prix va au dessin de l'Ukrainien Konstantin Kazanchev. On y voit assis sur le nez de Pinocchio toutes sortes de notables.

Konstantin Kazanchev
Le dessin qui a gagné la catégorie "caricature éditoriale"Konstantin Kazanchev

"C'est la construction du monde dans un mensonge, et toutes les forces vives de la société, du pouvoir militaire au pouvoir religieux, en passant par le pouvoir judiciaire, participent toutes au mensonge, explique Antonio Antunes, commissaire de l'exposition et organisateur de l'événement. C'est bien sûr une vision caustique, mais en même temps, c'est une vision qui nous alerte."

Malgré son absence, l'Italienne Mariagrazia Quaranta, plus connue sous le nom de "Gio", est la grande gagnante, avec le premier prix de la catégorie Caricature de gag, ainsi que le Grand Prix du World Press Cartoon 2021, avec un dessin noir et blanc publié dans le journal en ligne Mundiario. Une série de livres entassés se fondent en une empreinte digitale.

Mariagrazia Quaranta
Grand Prix du World Press Cartoon 2021Mariagrazia Quaranta

"Je pense que cela souligne l'importance de la presse écrite, qui laisse une empreinte sur notre culture et, au fond, d'une certaine manière, même si c'est indirectement, nous alerte sur la décadence de la presse écrite, analyse Antonio Antunes. Et en plus, ce dessin a été publié sur Internet, ce qui me semble curieux aussi."

Les dessins ont été sélectionnés par le jury international du World Press Cartoon, parmi près d'un millier d’œuvres. Ils sont à voir, et à penser, au "Centre culturel et de congrès", de Caldas da Rainha, au nord de Lisbonne, jusqu'au 17 mars.