This content is not available in your region

Balkan Trafik, un festival qui mixe les cultures et les musiques des Balkans

euronews_icons_loading
Frédéric Ponsard
Frédéric Ponsard   -   Tous droits réservés  euronews
Par Frédéric Ponsard

Défricheur depuis 2006 des cultures et musiques balkaniques, le festival Balkan Trafik aura lieu fin avril en Belgique. Sur la route avec les organisateurs en Serbie, Euronews a pu découvrir en primeur, les groupes et musiciens de cette édition 2022, en commençant par la musique Gypsy, et ses fameux orchestres de cuivres.

Balkan Trafik va chercher à la source les artistes et musiciens d'une Europe du Sud-est largement méconnue, et qui semble pour certains encore lointaine.

Située aux confins de la Serbie, de la Bulgarie, du Kosovo et de la Macédoine du Nord, la ville de Vladičin Han est l’un des berceaux de la musique balkanique,

La communauté rom est le lien entre toutes les communautés de la région, pour les mariages, les enterrements et toutes les occasions de célébrations. Les fanfares sont légion, les meilleurs se produisent en concert, quelques élus franchissent les frontières.

Balkan Trafik a accueilli cette année, plusieurs groupes de renommée internationale, dont le Kadrievi Orkestar, venue de la Macédoine du Nord toute proche.

"Nous sommes des roms, fiers de chanter dans toutes les langues : chansons roumaines, serbes, macédoniennes. Nous sommes une famille et très fiers de jouer pour Balkan Trafik avec l'Orchestre Kadrievi", explique le chanteur Rufat Selim Rocky.

"On s'est fait connaître dans le monde entier en jouant la musique de Goran Bregović pour Le Temps des Gitans d'Emir Kusturica, et nous sommes la cinquième génération de musiciens", ajoute le musicien Masar Jarasov-Kadriev.

L'orchestre de cuivres des Balkans, son boulot ce n'est pas seulement de faire de la musique, mais aussi de la folie!
Goran Bregović
Musicien

Bojan Krstic, l'un des meilleurs trompettistes des Balkans, a interprété les compositions de Goran Bregović, le plus connu des musiciens de la région.

Il vit à Belgrade, où l’équipe d’Euronews l’a rencontré. L’artiste évoque sa région, une mosaïque d'influences culturelles et musicales.

"Chaque art est un mélange. C'est une chose inévitable, spécialement si tu es né ici où on avait pendant cinq siècles la frontière entre orthodoxes, catholiques et musulmans. En plus, le son gitan, qui fait bien mixer l'ensemble. En tant que compositeur, je suis déjà avec ce « Frankenstein » musical. L'orchestre de cuivres des Balkans, son boulot ce n'est pas seulement de faire de la musique, mais aussi de la folie !", détaille Goran Bregović.

Girl power

Pretty Loud est le premier Girl Band rom. Les jeunes filles roms qui le composent rappent et luttent contre les violences faites aux femmes, pour le respect de leurs droits, leurs émancipations et l'égalité des sexes.

Le New York Times leur a récemment consacré un long portrait.

"Le patriarcat est toujours présent dans la communauté rom, mais la jeune génération rom veut des changements, et nous en faisons partie. Nous voulons des changements, et que chaque femme soit indépendante et prenne ses propres décisions", explique Silvia Sinani, 24 ans, professeur de danse et chanteuse au sein du groupe Pretty Loud.

Enfin, Balkan Jazzovic est une formation composée spécialement pour Balkan Trafic avec des artistes de jazz les plus connus des Balkans et de Belgique, au premier rang desquels le saxophoniste Nathan Daems et le grand pianiste de jazz mondialement reconnu Vasil Hadzimanov. Balkan Jazzovic sera à découvrir du 28 avril au 1er mai en Belgique.

Journaliste • Frédéric Ponsard