Au Danemark, un musée dédié entièrement aux migrants vient de s'ouvrir

"Flugt" museum
"Flugt" museum Tous droits réservés DR
Par Frédéric Ponsard
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

"Flugt" est un musée unique en Europe dédié à toutes les migrations depuis la seconde guerre mondiale au Danemark. Une manière d'humaniser un flux et des êtres humains qui sont souvent cachés derrière des chiffres.

PUBLICITÉ

Un musée unique en Europe s'est ouvert ce mardi dans l'ouest du Danemark.

Un musée créé sur le site même d'un camp de réfugiés qui a accueilli jusqu'à 100 000 allemands dans les années d'après-guerre.

Le musée appelé "Flugt", qui signifie "fuite ou évasion" en danois, raconte l'histoire des migrants venus d'Iran, du Liban, de Hongrie, du Vietnam et d'ailleurs, et qui ont du fuit leur pays.

"Si nous n'osions pas aborder des questions difficiles et des thèmes actuels concernant la migration, alors le musée ne serait pas pertinent. J'espère que les visiteurs auront une compréhension plus large de pourquoi les gens fuient, comment ils fuient, et comment cela affecte ces personnes qui ont été des réfugiés ."
CLAUS KJELD JENSEN
DIRECTEUR DU MUSÉE

À l'intérieur, équipé d'écouteurs et grâce à une application, vous entendez des réfugiés parler de ce qu'ils ont traversé et vécu.

L'une des histoires est racontée par Rahima Abdullah, 19 ans, réfugiée syrienne qui, en 5 ans, a appris le danois et se sent maintenant chez elle au Danemark.

"Aujourd'hui, les réfugiés sont réduits à des chiffres. On oublie que derrière le concept de réfugiés, il y a des gens qui ont leur propre histoire à raconter, des gens tout à fait ordinaires qui sont devenus des réfugiés à cause de quelque chose qu'ils n'ont pas choisi eux-mêmes."
RAHIMA ABDULLAH
RÉFUGIÉE SYRIENNE

Témoignages, iconographie, objets, le musée nous met dans la peau d'un réfugié.

Selon le Haut-Commissariat aux Réfugiés des Nations Unies, près de 90 millions de personnes qui sont contrainte en ce moment-même de se déplacer dans le monde.

Au delà du cas du Danemark, le musée montre les mouvements des réfugiés depuis la deuxième guerre mondiale.

Video editor • Frédéric Ponsard

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Art Paris 2024 : La diversité de la scène artistique française et ses jeunes talents à l'honneur

Andrey Gugnin remporte le premier prix de 150 000 € au concours international Classic Piano 2024

Le festival Balkan Trafik! explore la Moldavie et ses minorités culturelles