Le théâtre de Mykolaïv fête ses 100 ans, et adapte ses représentations au contexte de la Guerre

Théâtre de Mykolaïv
Théâtre de Mykolaïv   -   Tous droits réservés  Diritti d'autore AFP
Par Natalia Liubchenkova

Cela fait déjà 100 ans que le théâtre dramatique de Mykolaïv divertit les spectateurs venus de toute l'Ukraine et d'Europe. Un jubilé perturbé par les troupes russes toutes proches. La grand scène est fermée, et ses sièges couverts de larges draps pour récupérer les cristaux qui tombent du lustre principal à chaque bombardement.

"Nous ne pouvons pas organiser les événements à l'intérieur, c'est très dangereux à cause des tirs de missiles", explique Artem Svystun, directeur du théâtre. "Et pendant les alertes, il faut descendre dans les locaux adaptés. C'est pourquoi nous organisons nos événements dans la cave où les gens sont déjà en lieu sûr."

Hormis les représentations à l'extérieur, le quotidien de la troupe se concentre désormais dans cette salle souterraine qui servait autrefois de gymnase. Aujourd'hui, il fait office d'abris, comme le précise Artem Svystun"voici donc l'endroit où nous recevons nos invités, organisons des pièces de théâtre et des représentations philharmoniques."

La jeune chanteuse et actrice Olha Storozhuk explique que c'est ici qu'elle trouve du réconfort pendant cette période difficile, avec le soutien de ses collègues et du public: "c'est pour ça que je me réveille chaque matin, je sais que mon travail est nécessaire. Quand je chante ou quand nous jouons sur scène, les gens viennent me dire "merci, incroyable, pour ce spectacle, nous sommes revenus à la vie que nous avions avant..."

Le théâtre n'est pas seulement une distraction, il aide le public à surmonter les épreuves de la vie sous les bombes - la séparation est l'une des plus difficiles. L'une des pièces mises en scène récemment est un spectacle pour les publics de tout âge, appelé "Les chats réfugiés"Kateryna Bohdanova, la metteuse en scène, explique: "c'est une histoire ludique… Ces chats personnifiés… nos chats sont comme des êtres humains, ils montrent aux enfants comment se comporter dans cette situation difficile. En Ukraine, comment rester calme et s'entraider… Ce n'est pas exactement un conte de fées, car ce qui se passe ici dans notre pays n'est vraiment pas un conte de fées."

Le théâtre a été la cible de bombardements russes cet automne. Mais la troupe a pourtant continué son travail, dès qu'elle a pu revenir sur scène. "La vie continue, elle ne s'arrête pas", répète sans cesse Artem Svystun, pour se donner de l'espoir.