EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

"Superpower", le film de Sean Penn sur la guerre en Ukraine, ovationné à la Berlinale

Sean Penn (à droite) lors de la première du film "Superpower" au Festival international du film de Berlin (Berlinale), en Allemagne, le 17 février 2023.
Sean Penn (à droite) lors de la première du film "Superpower" au Festival international du film de Berlin (Berlinale), en Allemagne, le 17 février 2023. Tous droits réservés Joel C Ryan/Joel C Ryan/Invision/AP
Tous droits réservés Joel C Ryan/Joel C Ryan/Invision/AP
Par euronews avec Agences
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le réalisateur et acteur américain Sean Penn a présenté "Superpower" ce vendredi à la 73e édition de la Berlinale. Son documentaire sur la guerre en Ukraine a fait un triomphe.

PUBLICITÉ

Le réalisateur et acteur américain Sean Penn a présenté "Superpower" ce vendredi à la 73e édition de la Berlinale. Ce documentaire a été tourné au plus près du président ukrainien, comédien dans une autre vie, juste au moment du début de l'offensive de Moscou il y a un an.

"Du jour au lendemain, Volodymyr Zelensky a été deux personnages complètement différents ", a observé Sean Penn dans un entretien au magazine Variety cette semaine à propos de l'impact de l'invasion.

"Superpower", coréalisé avec Aaron Kaufman, a reçu une standing-ovation.

Rentrant d'un séjour à Kyiv, Sean Penn, ému, a témoigné sur scène de l'état d'esprit des Ukrainiens qui selon lui n'a "pas changé" depuis l'invasion : "leur volonté est simplement renforcée (…) Il y a une extraordinaire solidarité et une unité qui devraient tous nous inspirer", a ajouté l'acteur et réalisateur américain.

Dans un tout autre style, le film "Blackburry" a lui aussi été bien accueilli. Il porte un regard ironique sur la saga d'un téléphone devenu l'emblème du cadre sup' des années 2000 avant de tomber dans l'oubli. Ce docu-fiction canadien co-écrit et réalisé par Matt Johnson est en lice pour l’Ours d’Or.

"Someday We'll Tell Each Other Everything" de la réalisatrice franco-iranienne Emily Atef est également en compétition.

Le long-métrage basé sur le roman éponyme de Daniela Krien se déroule en 1990 dans l'ancienne Allemagne de l'Est et suit la relation amoureuse d’une jeune femme avec un agriculteur charismatique de deux fois son âge.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Des diplômes pour des étudiants ukrainiens morts à la guerre

'Myanmar Diaries', un film-choc, prix du Meilleur documentaire à la Berlinale

Les célébrités réagissent au retrait de Joe Biden de la campagne américaine