PUBLICITÉ

Musique : décès de la chanteuse irlandaise Sinead O'Connor à l'âge de 56 ans

La chanteuse irlandais Sinead O'Connor
La chanteuse irlandais Sinead O'Connor Tous droits réservés AP Photo/Antonio Calanni, Arquivo
Tous droits réservés AP Photo/Antonio Calanni, Arquivo
Par euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

La chanteuse irlandaise Sinead O'Connor est morte à l'âge de 56 ans.

PUBLICITÉ

La chanteuse irlandaise Sinead O'Connor, notamment connue pour le titre "Nothing Compares 2 U" écrit par Prince, est morte à l'âge de 56 ans, ont rapporté mercredi les médias irlandais.

"C'est avec une grande tristesse que nous annonçons le décès de notre Sinead bien aimée", a indiqué la famille dans une communiqué publié par la chaîne publique RTE. "Sa famille et ses amis sont dévastés."

La chanteuse avait accédé à la célébrité mondiale en 1990 avec le titre "Nothing Compares 2 U", écrit par Prince. Elle est aussi connue pour avoir provoqué de nombreuses polémiques.

L'artiste avait dit avoir été maltraitée par sa mère durant son enfance et avait vivement critiqué l'Eglise catholique, qu'elle accusait de ne pas avoir protégé les enfants victimes d'abus sexuels. En 1992, elle avait déchiré à la télévision américaine une image du pape Jean Paul II.

Elle fit de nouveau scandale en 1999 quand une église irlandaise dissidente l'ordonna "prêtresse".

Reconnaissable à son crâne rasé, elle avait ensuite peu à peu disparu du devant de la scène, s'essayant toutefois au reggae en 2005 sur son album "Throw Down Your Arms" après s'être installée un temps en Jamaïque et avoir exploré les croyances rastafari.

"Je suis vraiment désolé d'apprendre le décès de Sinead O'Connor", a réagi sur Twitter, désormais renommé "X", le Premier ministre irlandais Leo Vardkar. "Sa musique était appréciée dans le monde entier et son talent était inégalé et incomparable."

Ces dernières années, elle déversait ses états d'âme sur les réseaux sociaux, menaçant ses anciens associés de poursuites judiciaires, s'épanchant sur ses problèmes de santé physiques et mentaux, partageant ses pensées suicidaires et se livrant sur ses relations compliquées avec sa famille et ses enfants.

Ses deux premiers albums, "The Lion and the Cobra" et "I Do Not Want What I Haven't Got", ont été de grands succès commerciaux.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

[No Comment] Hommages des Dublinois après la mort de la chanteuse Sinéad O'Connor

La Suisse a peut-être remporté l'Eurovision, mais les chiffres du streaming donnent-ils une image différente ?

Brian May et Jean-Michel Jarre en concert à Bratislava