"L'horloge de l'Apocalypse" plus proche de minuit que jamais

L'horloge de l'Apocalypse est plus proche que jamais de minuit - qu'est-ce que cela signifie ?
L'horloge de l'Apocalypse est plus proche que jamais de minuit - qu'est-ce que cela signifie ? Tous droits réservés Jacquelyn Martin/AP
Par David Mouriquand
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

L'horloge de l'Apocalypse est à 90 secondes de minuit. Qu'est-ce que cela signifie et avez-vous déjà entendu parler de cette horloge ?

PUBLICITÉ

Le film Oppenheimer de Christopher Nolan est peut-être en tête de la course aux Oscars, mais le célèbre physicien fait les gros titres pour une raison bien plus sombre cette semaine. En effet, l'organisation cofondée par Julius Robert Oppenheimer en 1945 a lancé un nouvel avertissement à l'humanité.

Pour la deuxième année consécutive, la Terre est proche de l'apocalypse.

Le Bulletin of Atomic Scientists, pointant sa célèbre "horloge de l'Apocalypse" dont l'aiguille indique 90 secondes avant minuit, a fait cette annonce annuelle mardi. Il cite la menace nucléaire dans la guerre de la Russie contre l'Ukraine, l'attaque du 7 octobre en Israël, l'aggravation des catastrophes climatiques et le danger de l'intelligence artificielle générative.

"Les points chauds de conflit dans le monde portent la menace d'une escalade nucléaire, le changement climatique cause déjà la mort et la destruction, et les technologies perturbatrices comme l'IA et la recherche biologique progressent plus vite que leurs protections", déclare Rachel Bronson, présidente-directrice générale du Bulletin.

"L'année dernière, nous avons exprimé un regain d'inquiétude en avançant l'horloge à 90 secondes avant minuit, la plus proche de la catastrophe mondiale qu'elle n'ait jamais été", poursuit-elle. "Les risques de l'année dernière se poursuivent avec une véracité inébranlable et continuent de façonner cette année".

Rachel Bronson ajoute que le fait de maintenir l'horloge inchangée par rapport à l'année précédente "n'indique pas que le monde est stable".

Qu'est-ce que l'horloge apocalyptique ?

Asha George et Herb Lin, du Bulletin of Atomic Scientists, Bill Nye, éducateur scientifique, Rachel Bronson, PDG, et Alexander Glaser et Daniel Holz, membres du Bulletin
Asha George et Herb Lin, du Bulletin of Atomic Scientists, Bill Nye, éducateur scientifique, Rachel Bronson, PDG, et Alexander Glaser et Daniel Holz, membres du BulletinAP Photo/Jacquelyn Martin - Jan 2024

La réponse à cette question remonte à la fondation du Bulletin of Atomic Scientists.

L'organisation a été créée en 1945 par des scientifiques, dont J. Robert Oppenheimer et Albert Einstein. Ils avaient constaté les effets dévastateurs des armes nucléaires deux ans plus tôt, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, sur les villes japonaises d'Hiroshima et de Nagasaki. Ils voulaient avertir le public et faire pression sur les dirigeants du monde pour que les armes nucléaires ne soient plus jamais utilisées.

Le groupe a conçu l'horloge de l'Apocalypse en 1947, afin de symboliser l'imminence d'une catastrophe due à des menaces d'origine humaine. L'aiguille des minutes se déplace en fonction de l'évolution des événements mondiaux, minuit représentant l'anéantissement total.

À l'origine, l'horloge avait été dessinée pour la couverture d'un magazine par l'artiste Martyl Langsdorf, mariée à un physicien, Alexander Langsdorf, qui avait travaillé sur le projet Manhattan alors qu'il était à l'université de Chicago. Le dessin a été réimaginé en 2007 par le graphiste Michael Bierut.

Bill Nye, éducateur scientifique, regarde sa montre à côté de l'horloge de l'Apocalypse, peu avant que le Bulletin of the Atomic Scientists n'annonce sa dernière décision.
Bill Nye, éducateur scientifique, regarde sa montre à côté de l'horloge de l'Apocalypse, peu avant que le Bulletin of the Atomic Scientists n'annonce sa dernière décision.AP Photo/Jacquelyn Martin

L'horloge métaphorique a été réglée initialement à minuit moins sept, et depuis 1947, nous nous rapprochons de l'extinction.

Chaque année, la nouvelle position de l'horloge est annoncée à la fin du mois de janvier par le Bulletin's Science and Security Board. Il s'agit d'un groupe de scientifiques et d'experts les plus éminents du monde, issus d'horizons divers. Ils se réunissent deux fois par an pour discuter des événements, des politiques et des tendances, pour mieux consulter leurs collègues dans de nombreuses disciplines et pour demander l'avis du conseil d'administration du Bulletin, qui comprend de nombreux lauréats du prix Nobel.

Selon le site web du groupe, sa mission est de "rassembler un éventail diversifié des voix les plus informées et les plus influentes qui suivent les menaces d'origine humaine" afin d'informer le public et le monde en général.

L'organisation à but non lucratif basée à Chicago souligne également que l'horloge de l'Apocalypse estun appel à l'action et un avertissement aux hommes politiques :le danger est imminent mais il est en leur pouvoir de faire quelque chose pour y remédier. Le Bulletin tient également à souligner que l'horloge n'est pas destinée à prédire l'avenir, mais à indiquer où nous en sommes aujourd'hui. Sur son site web, il se compare à un "médecin qui pose un diagnostic".

Et au cas où vous vous poseriez la question, la véritable horloge du Jugement dernier se trouve dans les bureaux du Bulletin, dans le hall du Keller Center, qui abrite la Harris School of Public Policy de l'université de Chicago.

Sommes-nous vraiment condamnés ?

Le numéro de janvier 2024 du magazine The Bulletin of Atomic Scientists : "Ce que VOUS pouvez faire pour remonter l'horloge"
Le numéro de janvier 2024 du magazine The Bulletin of Atomic Scientists : "Ce que VOUS pouvez faire pour remonter l'horloge"The Bulletin of Atomic Scientists

Les aiguilles de l'horloge ont bougé 25 fois depuis sa création, et nous n'avons jamais été aussi près de notre perte.

L'horloge s'est rapprochée de minuit pour la première fois en 1949, à la suite du premier essai nucléaire soviétique, qui a officiellement déclenché la course aux armements nucléaires.

Un changement notable est intervenu en 1953, lorsque les États-Unis ont testé leur premier engin thermonucléaire dans le cadre de l'opération Ivy. Cette date est restée la plus proche de minuit (ex aequo en 2018) jusqu'en 2020, date à laquelle nous sommes passés des minutes aux secondes.

PUBLICITÉ

Cette année-là, l'incapacité des dirigeants mondiaux à faire face aux menaces accrues de guerre nucléaire, telles que la fin du traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire entre les États-Unis et la Russie, ainsi que les tensions accrues entre les États-Unis et l'Iran, ont fait passer l'heure de 2 minutes à 100 secondes avant minuit.

À cela s'ajoute la négligence persistante du changement climatique, qui a conduit le Bulletin à conclure que les problèmes à l'origine de l'ajustement de 2020 constituaient "la situation la plus dangereuse à laquelle l'humanité ait jamais été confrontée".

Trois ans plus tard, nous avons encore gagné 10 secondes, principalement en raison de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, de la reprise de la rhétorique nucléaire par la Corée du Nord, de la persistance des menaces liées à la crise climatique et de l'effondrement des normes et institutions mondiales mises en place pour atténuer les risques liés aux progrès technologiques et aux menaces biologiques telles que le COVID-19.

Le Bulletin a déclaré que l'horloge pouvait être inversée si les dirigeants et les nations travaillaient ensemble, et a spécifiquement mentionné les pays puissants qui ont la capacité de le faire, y compris les États-Unis, la Chine et la Russie.

L'horloge apocalyptique dans la culture populaire

La métaphore de l'horloge apocalyptique s'est infiltrée dans la culture populaire au fil des ans.

PUBLICITÉ

Des bandes dessinées à la musique, en passant par les séries télévisées et les longs métrages, il y a de fortes chances que vous ayez déjà rencontré cette image.

L'une des premières mentions dans la musique se trouve dans un single de 1980 du groupe Wah ! Heat, "Seven Minutes to Midnight", suivi de la chanson "2 Minutes to Midnight" d'Iron Maiden quatre ans plus tard.

Bien plus tard, Linkin Park a intitulé son album de 2007 "Minutes To Midnight", en référence à l'horloge de l'Apocalypse. Le clip de la chanson "Shadow of the Day" la représente sous la forme d'une horloge réelle, qui atteint minuit à la fin de la vidéo.

Extrait du roman graphique Watchmen d'Alan Moore et Dave Gibbons
Extrait du roman graphique Watchmen d'Alan Moore et Dave GibbonsDC Comics

Il est également difficile d'ignorer le thème visuel récurrent de l'horloge du Jugement dernier dans la série de romans graphiques "Watchmen" d'Alan Moore et Dave Gibbons (1986-1987), dans son adaptation cinématographique de 2009, ainsi que dans la suite de la mini-série télévisée de 2019. L'horloge est omniprésente dans la série et ses adaptations, rappelant de manière inquiétante le destin inéluctable de l'humanité.

D'autres exemples célèbres dans la culture populaire incluent deux docteurs. "Docteur Folamour ou : comment j'ai appris à ne plus m'en faire et à aimer la bombe", le chef-d'œuvre satirique de Stanley Kubrick (1964), et Doctor Who.

PUBLICITÉ

Les machines apocalyptiques ont été très présentes dans la littérature et l'art tout au long du XXème siècle, en raison des progrès scientifiques et technologiques qui ont fait de la destruction du monde un scénario crédible.

Plus récemment, le groupe de K-pop BTS a fait référence à l'horloge du Jugement dernier dans sa chanson "Zero O'Clock" sur son album "7" sorti en 2020.

Bonne chance à vous, cher lecteur, et rendez-vous l'année prochaine pour un nouveau changement d'heure.

Espérons que nous reculerons cette fois, car nous n'avons plus beaucoup de secondes à perdre...

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Israël refuse la création d'un État palestinien indépendant

Le monde sur une trajectoire de réchauffement catastrophique, + 2,9 °C alerte l'ONU

Donald Trump doit cesser d'utiliser une chanson de Sinéad O'Connor (héritiers)