L'Europe doit affronter une nouvelle année de sécheresse

Un voilier coulé au-dessus de la ligne de flottaison sur le lac de Serre-Poncon, dans le sud de la France.
Un voilier coulé au-dessus de la ligne de flottaison sur le lac de Serre-Poncon, dans le sud de la France. Tous droits réservés AP Photo/Daniel Cole
Tous droits réservés AP Photo/Daniel Cole
Par Rosie Frost
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

L'Espagne, l'Italie et la France subissent les conséquences d'un hiver sec. Avec le changement climatique, le problème devient récurrent.

PUBLICITÉ

Un rapport des Nations unies a récemment mis en garde contre le risque croissant de "surconsommation vampirique" qui pèse sur l'approvisionnement en eau dans le monde entier.

L'Europe est en proie à la sécheresse depuis 2018. Les chercheurs affirment que la situation de l'eau est désormais "très précaire".

Dans le nord de l'Italie, de la France et de l'Espagne, la situation "suscite des inquiétudes quant à l'approvisionnement en eau pour l'utilisation humaine, l'agriculture et la production d'énergie", selon le dernier rapport du Centre commun de recherche (CCR) de l'Union européenne sur les sécheresses en Europe.

Selon ce rapport, l'Europe et la région méditerranéenne pourraient connaître un autre été extrême cette année.

Un mois sans pluie en France

Le 20 février dernier, la France a battu un record en restant 32 jours consécutifs sans pluie. Le pays a connu son hiver le plus sec depuis plus de 60 ans.

Les chutes de neige dans les Alpes, les Pyrénées et les autres massifs montagneux français ont également été beaucoup plus faibles que d'habitude cette année. Or, ces précipitations sont essentielles pour remplir les rivières et les réservoirs, ce qui suscite des inquiétudes pour le reste de l'année.

Presque tous les départements français ont été touchés par des restrictions d'eau en 2022 et 700 communes ont connu des difficultés d'approvisionnement en eau potable. Cette année, plusieurs autorités ont déjà mis en place des restrictions.

Luigi Costantini/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Des canaux asséchés à Venise, Italie, en février 2023Luigi Costantini/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.

Le ministre français de l'environnement, Christophe Béchu, a annoncé que le gouvernement travaillait à l'élaboration d'un plan "anti-sécheresse". Il a déclaré que la consommation moyenne d'eau de 150 litres par personne et par jour n'était pas viable et a appelé toutes les industries à réduire leur consommation.

L'une des solutions envisagées par la France consiste à recycler davantage d'eaux usées. Sur les 33 000 stations d'épuration que compte le pays, seules 77 sont actuellement équipées d'un système de traitement par recyclage. Selon M. Béchu, tout plan de réduction de la consommation doit inclure une accélération du retraitement des eaux usées.

Il a également averti que les 100 préfets de département du pays ne devraient pas hésiter à mettre en place des restrictions d'eau locales cette année.

L'Espagne confrontée à une "sécheresse" de longue durée

Dans le nord-est de l'Espagne, la sécheresse a atteint des proportions "extraordinaires", selon le service météorologique du pays, Aemet. Cette situation désastreuse est due aux températures élevées et aux faibles précipitations des trois dernières années.

L'approvisionnement en eau potable des six millions d'habitants de l'agglomération de Barcelone est désormais menacé. Le réservoir de Sau est à environ 9 % de sa capacité totale et les autorités ont pris la décision de retirer les poissons pour les empêcher de suffoquer.

Emilio Morenatti/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Selon l'Agence catalane de l'eau, les niveaux d'eau du réservoir de Sau se situent actuellement à 9 % de la capacité totale.Emilio Morenatti/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.

L'eau a été détournée vers un autre réservoir de la région pour éviter que ce qui reste ne devienne imbuvable.

Si toute l'Espagne est frappée par la sécheresse depuis janvier 2022, la situation en Catalogne est encore plus critique. Les niveaux d'eau dans les réservoirs de la région sont bien en dessous de la moyenne. Des restrictions sont déjà en place pour l'agriculture et l'industrie, tandis que les résidents ne peuvent pas utiliser l'eau potable pour laver les voitures ou remplir les piscines.

L'Italie prépare un plan de près de 8 milliards d'euros pour lutter contre la crise de l'eau

L'Italie a été l'un des pays européens les plus durement touchés par la sécheresse de l'année dernière et le gouvernement a déclaré l'état d'urgence dans cinq régions.

En 2022, le bassin fluvial du Pô a connu la pire sécheresse depuis 70 ans, avec des pénuries d'eau qui ont affecté tous les secteurs, de l'agriculture à la production d'énergie verte.

Luigi Costantini/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Des canaux asséchés à Venise, Italie, en février 2023Luigi Costantini/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.

Aujourd'hui, des millions de personnes vivant dans des régions vulnérables à la sécheresse, comme la Lombardie et le Piémont, pourraient être confrontées à de nouvelles restrictions cette année, après un hiver sec. Le lac de Garde, dans le nord du pays, s'est déjà asséché et le faible niveau d'eau dans les célèbres canaux de Venise a rendu impossible le passage des bateaux.

Luigi Costantini/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Des canaux asséchés à Venise, Italie, en février 2023Luigi Costantini/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.

Mais le manque de précipitations et la chaleur ne sont pas les seuls problèmes.

PUBLICITÉ

Selon l'Institut national italien des statistiques (ISTAT), les aqueducs italiens ont perdu 42 % de l'eau qu'ils transportaient en 2020. C'est la proportion la plus élevée jamais enregistrée. Une ville sur quatre a perdu plus de 55 % de son eau à cause de fuites et, dans cinq régions sur sept, ces fuites s'aggravent.

Après la situation d'urgence sans précédent de l'année dernière, l'Italie ne peut pas se permettre de gaspiller l'eau dont elle dispose.

La Présidente du Conseil Giorgia Meloni a déclaré au Parlement qu'un "plan national pour l'eau" était en cours d'élaboration. Ce plan comprendra des améliorations des infrastructures et une campagne de sensibilisation à la nécessité d'économiser les ressources.

Selon le ministre de l'environnement, Gilberto Pichetto Fratin, le gouvernement prépare une enveloppe de 7,8 milliards d'euros pour aider le pays à faire face à la crise de l'eau.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

France : des restrictions d'eau dans plusieurs départements

Inondations, fonte des neiges, chaleur record... Une année 2023 très contrastée en Europe

Le changement climatique aura des répercussions majeures sur nos revenus