PUBLICITÉ

En France, la fin des tickets de caisse imprimés entre en vigueur

La fin des tickets de caisse imprimable est devenue une réalité en France
La fin des tickets de caisse imprimable est devenue une réalité en France Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par euronews avec agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La mesure est déjà opérationnelle dans une dizaine de pays européens. L'objectif est d'économiser du papier, des arbres et de l'eau en proposant une alternative électronique dont le coût écologique devra être évalué.

PUBLICITÉ

Depuis ce mardi 1er août, finis les tickets de caisse imprimés pour faire ses achats. Après deux reports successifs, la fin de l'impression systématique du ticket de caisse en papier est entrée entre en vigueur en France. Mais que les consommateurs se rassurent, il sera toujours possible de réclamer un justificatif.

Cette mesure, qui concerne aussi les reçus de carte bancaire, est prise au nom de l'écologie. Mais elle est critiquée par certains qui rappellent que les tickets de caisse sont un outil de gestion du budget familial de nombreux ménages, permettant de vérifier l'exactitude du montant de la transaction.

Dans certains cas, un ticket restera imprimé systématiquement : au restaurant ou à l'hôtel, quand la garantie doit être rappelée sur le ticket (pour de l'électroménager ou de la téléphonie par exemple), pour les opérations annulées ou encore quand le ticket concerne une prestation de services (coiffeur, garagiste...) d'un montant supérieur à 25 euros.

Plusieurs associations de consommateurs, dont l'UFC-Que Choisir et Familles rurales, avaient rappelé que ce ticket est "un outil de gestion du budget familial" de nombreux ménages, qui permet de "vérifier l'exactitude du montant de la transaction".

Du côté du gouvernement, on martèle que "ce n'est pas la suppression du ticket ou l'interdiction de sa délivrance" qui entre en vigueur, mais "la possibilité pour le consommateur de refuser le ticket de caisse".

Cette mesure, qui découle de la loi antigaspillage et économie circulaire votée en 2020, vise à réduire la production de déchets. Aujourd'hui, 12,5 milliards de tickets de caisse sont imprimés chaque année en France, ce qui représente 150 000 tonnes de papier, soit 25 millions d'arbres coupés et 18 milliards de litres d'eau consommés, selon le gouvernement.

Mais en dématérialisant les tickets de caisse, l'empreinte carbone des tickets de caisse électronique sera-t-il bonne pour la planète ?

Les avis divergent sur la question. Certains experts estiment que la suppression de la plupart des tickets de caisse en papier pour les petits achats permettra de diminuer drastiquement la consommation de papier.

Mais d'autres s'inquiètent : les commerçants ne vont-ils pas profiter de votre adresse e-mail pour vous envoyer des masses de promotions et autre incitations à l'achat ce qui pourrait augmenter le trafic internet et donc la consommation d'énergie ? 

A noter que la disparition des tickets de caisse est déjà en pratique au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Belgique, au Danemark et en Italie notamment.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Cette ville espagnole veut introduire une assurance vélo obligatoire pour les cyclistes

L’épisode mondial de blanchissement des coraux continue de s’aggraver

Les inondations menacent un Européen sur huit