EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

La Hongrie à nouveau pointée du doigt

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban
Le Premier ministre hongrois Viktor Orban Tous droits réservés REUTERS/Hannibal Hanschke
Tous droits réservés REUTERS/Hannibal Hanschke
Par Grégoire Lory
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

La Commission européenne dénonce une nouvelle loi hongroise contraire aux règles de l’asile.

PUBLICITÉ

La Commission européenne ouvre une nouvelle procédure d'infraction contre la Hongrie en matière de politique migratoire. Elle estime qu'une législation récemment adoptée est contraire aux règles européennes de l'asile et qu'elle limite les libertés individuelles. "La Commission a envoyé à la Hongrie une lettre de mise en demeure concernant la nouvelle législation hongroise y compris l'amendement constitutionnel qui pénalise les activités d'aide aux migrants et qui restreint davantage le droit d'asile", explique Natasha Bertaud, porte-parole de l’institution.

Cette loi hongroise, appelée "Stop Soros" du nom du milliardaire américain, prévoit une peine jusqu' à un an de prison pour toute organisation ou personne qui porte assistance à un demandeur d'asile. Ce dossier risque de tendre plus encore les relations difficiles entre l'Union et Budapest. Le ministre hongrois des Affaires étrangères, Péter Szijjártó, estime que "contrairement à Bruxelles, la Hongrie pense que la politique migratoire est une question de sécurité". Il se dit prêt à mener la bataille juridique. La Hongrie a maintenant deux mois pour répondre à la Commission.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

En Hongrie, le cri d'alarme des ONG

Budget européen : la Pologne et la Hongrie dans le viseur de la Commission

Strasbourg : semaine inaugurale au Parlement européen