Risque "élevé" d’un Brexit sans accord

Débat au Parlement européen
Débat au Parlement européen Tous droits réservés REUTERS/Vincent Kessler
Par Joanna Gill
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La perspective d’une sortie du Royaume-Uni de l’UE sans accord se renforce.

PUBLICITÉ

Pour l'Union européenne la balle du Brexit est plus que jamais dans le camp du Royaume-Uni. Lors d'un débat ce mercredi au Parlement européen les différents responsables ont partagé leur point de vue au lendemain du rejet de l'accord de retrait par les députés britanniques. "Jamais le risque d'un 'no deal' n'a paru aussi élevé", alerte le négociateur en chef de l’UE pour le Brexit, Michel Barnier. Le coordinateur de ce dossier au Parlement européen, le libéral Guy Verhofstadt, fixe des premières limites. Il comprend le besoin d’accorder plus de temps Royaume-Uni mais "il est impensable pour nous de prolonger l'article 50 au-delà des élections européennes".

L'ancien dirigeant du UKIP, le Britannique Nigel Farage, lance un avertissement si le Royaume-Uni devait organiser un nouveau référendum sur la sortie de l'Union européenne. "Nous le gagnerons avec une plus grande majorité", prévient l’un des plus fervents partisans du Brexit.

Le Premier vice-président de la Commission européenne, Frans Timmermans, répète que le Brexit est dommageable pour les deux parties mais il appelle à en réduire les préjudices.

Journaliste • Grégoire Lory

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Rejet du Brexit : les Britanniques entre division et interrogation

Brexit en danger, la Première ministre britannique Theresa May dans l'impasse

Brexit : l'Eurogroupe plaide pour le dialogue