EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

The Brief from Brussels : une grève nationale en Belgique aux accents européens

The Brief from Brussels : une grève nationale en Belgique aux accents européens
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les mots d’ordre du mouvement de contestation en Belgique sont aussi valables ailleurs dans l’UE.

PUBLICITÉ

La Belgique tournait au ralenti ce mercredi. Les syndicats ont appelé à la grève nationale. Le mouvement a particulièrement perturbé les transports et les administrations. Les organisations réclament une hausse des salaires et des retraites ainsi que de meilleures conditions pour les fins de carrière. La mobilisation en Belgique s'inscrit dans le cadre national. Mais pour la Confédération européenne des syndicats (CES) la contestation sociale traverse l'ensemble de l'Union européenne même si les revendications varient d'un Etat membre à l'autre.

Le whisky américain victime des tensions commerciales transatlantiques

Les exportations de whisky américain vers l'Union européenne ont fortement chuté au second semestre de l'année dernière. Selon les industriels cette baisse de 8,7% s'explique par les mesures de rétorsion prises par les 28 en réponse aux tensions commerciales provoquées par Washington.

L’UE veut élargir sa liste noire

La Commission européenne souhaite ajouter sept pays, dont l'Arabie Saoudite et le Panama, à la liste noire des Etats jugés trop laxistes dans la lutte contre le financement du terrorisme et le blanchiment de capitaux. 16 pays se trouvent déjà sur ce registre qui n'implique pas de sanction mais un renforcement des contrôles sur les opérations financières.

L’ONU donne gain de cause à Téhéran

La Cour de justice internationale des Nations Unies donne raison à l'Iran dans une procédure lancée contre les Etats-Unis. Téhéran réclame 2 milliards de dollars d'avoirs gelés par Washington pour indemniser les victimes américaines du terrorisme. Pour obtenir gain de cause les autorités iraniennes ont fait valoir un traité bilatéral signé en 1955 et violé par les Etats-Unis.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Grève générale annoncée en Belgique : pas de trafic aérien, pas de vol

Belgique : le gouvernement maintenu jusqu'au printemps

Ukraine : ils risquent leur vie pour sauver des animaux abandonnés