EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

The Brief from Brussels : la droite européenne s’impatiente sur le cas de Viktor Orban

The Brief from Brussels : la droite européenne s’impatiente sur le cas de Viktor Orban
Tous droits réservés REUTERS/Bernadett Szabo
Tous droits réservés REUTERS/Bernadett Szabo
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Parti populaire européen a les yeux rivés sur la Hongrie et son Premier ministre Viktor Orban.

PUBLICITÉ

Le Premier ministre hongrois semble apprécier son image d’enfant terrible du Parti populaire européen (PPE). Mais désormais les attaques de Viktor Orban contre les institutions de l’UE et ses valeurs fondamentales agacent la droite européenne. De retour de Budapest, la tête de liste du PPE pour les élections du mois de mai, Manfred Weber, attend des excuses et des actes de la part du dirigeant hongrois.

Les patrons allemands en campagne

Les patrons de grandes entreprises allemandes lancent un avertissement face au populisme. Dans un geste assez rare et à l'approche des élections européennes, ils soulignent que la coopération mène à la prospérité et que ce succès est désormais menacé. Ils demandent à leurs employés de ne pas s'abstenir lors du scrutin européen au mois de mai.

Améliorer l’accessibilité

Les eurodéputés adoptent l'acte européen sur l’accessibilité. L'objectif est d'améliorer le quotidien des personnes handicapées et âgées. Le texte veut faciliter l'accès à un certain nombre de produits et de services essentiels comme les distributeurs de billets, les services bancaires ou les smartphones. Près de 80 millions de personnes dans l'Union vivent avec un handicap. Ce chiffre devrait progresser avec le vieillissement de la population.

Renforcer la sécurité routière

Le Parlement européen soutient la mise en place de nouvelles mesures pour renforcer la sécurité routière. Les députés veulent rendre obligatoire l'installation de dispositifs de sécurité à bord des voitures comme des systèmes d'adaptation de la vitesse, de surveillance de la somnolence ou encore de l'attention. Entre 2001 et 2017 le nombre de décès sur les routes a diminué de 57% dans l'Union européenne mais ces chiffres stagnent.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Orban : "Lorsque Bruxelles attaque la Pologne, toute l'Europe centrale est attaquée"

Viktor Orban désunit la droite européenne

Viktor Orban, l’enfant terrible de la droite européenne