La nouvelle génération culturelle balkanique

La nouvelle génération culturelle balkanique
Par Efi Koutsokosta
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le festival Balkan Trafik à Bruxelles veut mettre en avant les jeunes artistes venus des Balkans.

PUBLICITÉ

Amener la culture de rue des Balkans jusqu'au cœur de la capitale européenne, c'est le crédo cette année du festival Balkan Trafik. Des rappeurs comme le Kosovar Elinel ont pris le micro pour chanter la réalité d'une région marquée par 20 ans de guerre et par des tensions politiques toujours très vives. "J'aimerais pour la Serbie tout d'abord, pour le Kosovo, pour la Bosnie, pour tous ces pays qui sont en conflit de ne plus enseigner la haine mais plutôt l'amour et la coexistence", explique-t-il.

Cette 13e édition veut aussi donner une place aux poètes contemporains. Certains ont fait le déplacement de Roumanie pour partager les inquiétudes des manifestants qui accusent le gouvernement de corruption et de déstabiliser le système judiciaire. "Le changement, c'est ce que l'on demande, des gens honnêtes", insiste Silvia Grădinaru. Toutes les formes artistiques sont ainsi déployées pour souligner la diversité d'une région où une nouvelle génération veut faire entendre sa voix à travers le continent européen.

Journaliste • Grégoire Lory

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

"Balkan Trafik!" : le bon mélange

Le nouveau visage culturel de la Bosnie-Herzégovine

Balkan Trafik Festival : mosaïque musicale de l'Europe de l'Est