L’UE accuse le Royaume-Uni de ralentir les négociations sur le futur partenariat

Michel Barnier, négociateur en chef de l'UE pour les relations avec le Royaume-Uni
Michel Barnier, négociateur en chef de l'UE pour les relations avec le Royaume-Uni Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par Grégoire LoryEuronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le négociateur en chef de l’UE déplore le manque d’investissement et de propositions britanniques. Selon Michel Barnier le Royaume-Uni complique une négociation d’ensemble.

PUBLICITÉ

La critique est directe. Le négociateur en chef de l’Union européenne pour le Brexit, Michel Barnier, accuse le Royaume-Uni de faire trainer les discussions. Après un deuxième tour de table rendu plus difficile à cause des mesures de confinement, le Français ne cache pas sa déception. "Nous ne pouvons pas accepter des progrès sélectifs sur un nombre limité de questions. Nous devons avancer sur toutes les questions en parallèle", insiste-t-il. 

Le négociateur souligne que "le Royaume-Uni ne peut pas refuser de prolonger la période de transition et dans le même temps ralentir les discussions dans des domaines importants".

Michel Barnier juge que le Royaume-Uni ne s’implique pas suffisamment dans des dossiers essentiels du futur partenariat comme la pêche. Ce secteur est particulièrement sensible car cette question devrait être réglée d’ici le mois de juillet. La critique est identique sur la concurrence équitable entre les deux partenaires. L’UE déplore aussi le fait que Londres sélectionne ses accès au marché européen et refuse de la sorte de s’engager dans un partenariat d’ensemble.

De leur côté les autorités britanniques rappellent leur calendrier. Il n’est pas question de demander une extension de la période de transition. Autrement dit les négociations doivent se conclure au plus tard au mois de décembre.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Brexit : les négociations sur la future relation commerciale avec l'UE s'annoncent mal

Brexit : feu vert des ministres de l'UE au mandat de négociations avec Londres

Face aux États-Unis et à la Chine, les dirigeants de l'UE appellent à un vaste accord sur la compétitivité