L’UE et l'OMS tirent des premières leçons de la pandémie de coronavirus

L’UE et l'OMS tirent des premières leçons de la pandémie de coronavirus
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Parlement européen et l’Organisation mondiale de la santé plaident pour davantage de coopération internationale.

PUBLICITÉ

La pandémie de coronavirus a entrainé son lot de mesures et de contre-mesures. L’OMS, l’Organisation mondiale de la santé, est fortement critiquée pour avoir changé ses critères d’évaluation du covid-19.

Lors d’un débat en visioconférence les eurodéputés ont demandé au directeur général de l’institution internationale d’assurer une meilleure gestion à l’avenir . "Peut-être que l’OMS pourra faire mieux la prochaine fois, pas vous personnellement et votre équipe, mais les Etats membres qui ne vous accordent pas assez de responsabilité", souligne l’eurodéputé Peter Liese (PPE).

De son côté l’OMS demande une réponse collective. L’organisation internationale ne peut pas résoudre seule cette crise insiste son directeur général. "Nous devons travailler ensemble pour tirer les leçons de cette pandémie et que le monde ne se retrouve plus jamais pris au dépourvu", explique Tedros Adhanom Ghebreyesus. Il demande aussi aux autorités nationales de revoir leurs efforts en terme de préparation sanitaire, un élément essentiel selon l’OMS.

Certains parlementaires insistent sur le besoin de partager les informations. L’eurodéputé écologiste Ville Niinistö juge que cet effort de transmission n’a pas été exemplaire à l’échelle internationale et à l’échelle européenne. "Trop peu d’entreprises et trop peu d’Etats membres de l’Union européenne ont soutenu cette approche", insiste-t-il.

L’UE compte soutenir les efforts de l’OMS dans la course au vaccin à travers l’organisation d’un concert d'artistes internationaux et d’une rencontre destinée à assurer un accès équitable aux soins.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Coronavirus : combien de morts en plus par rapport aux années précédentes en Europe ?

Après la crise du coronavirus, "une Europe par nécessité plutôt que par choix" ?

Il y a "une normalisation de la détention" des migrants