EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

L’Espagne au chevet des jeunes diplômés

L’Espagne au chevet des jeunes diplômés
Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par Laura Ruiz Trullols
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La pandémie de coronavirus retarde l’arrivée des jeunes sur le marché du travail et menace à terme leur évolution professionnelle.

PUBLICITÉ

Julia et Nuria sont Espagnoles. Toutes deux viennent de terminer leurs études de tourisme et de marketing. Mais la pandémie de coronavirus a bouleversé leurs plans de carrière.

A 23 ans Nuria pense retourner dans l’hôtellerie "peut-être à la réception d'un hôtel ou dans les relations clients". Julia avait pour sa part des projets internationaux en tête. "Je voulais trouver un temps partiel pour gagner un peu d'argent. Je pensais à la suite car en février je voulais me rendre en Asie pour étudier le chinois. Mais actuellement c'est difficile", explique la jeune de femme du haut de ses 22 ans. Cette situation est identique pour de nombreux jeunes diplômés à Barcelone qui se sont retrouvés cette semaine dans un salon de l'emploi.

Durant l'été l'Espagne a connu le taux chômage des jeunes le plus important d'Europe. Il était de 10 points supérieur à celui de l'Italie pourtant très touchée aussi par le coronavirus. Le marché de l'emploi connaissait déjà des difficultés avant la pandémie. Améliorer les conditions de travail est donc une priorité pour la mairie de Barcelone. Cette crise est tombée "juste au moment où ils (les jeunes) commencent à se développer sur le marché du travail", explique Raquel Gil, conseillère auprès des autorités locales.

Le soutien européen est très attendu pour aider les jeunes à se lancer dans le monde professionnel. Mais Raquel Gil souligne qu’il faudra orienter au mieux ces fonds. Il faut cibler "les secteurs qui nous permettront de réussir la relance économique. Nous devons promouvoir des domaines comme l'innovation, le numérique et l'économie verte", explique-t-elle.

L’économie numérique a le vent en poupe auprès des professionnels mais aussi des étudiants. A la sortie du salon Lucas pense à une formation 3D. Un consensus général se dessine auprès des autorités pour favoriser des approches innovantes afin d’éviter que les nouvelles générations deviennent les plus vulnérables sur le marché du travail espagnol.

Journaliste • Grégoire Lory

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le chômage en zone euro au plus haut depuis huit mois

Les socialistes et les libéraux européens réélisent leurs dirigeants par acclamation

L'armée polonaise lance une nouvelle campagne de recrutement