EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

L’Union européenne cherche le second souffle vaccinal face au Covid-19

L’Union européenne cherche le second souffle vaccinal face au Covid-19
Tous droits réservés Kenzo Tribouillard/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Kenzo Tribouillard/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Par Stefan Grobe
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Commissaire européen en charge du Marché intérieur rencontre les différents acteurs pour évaluer les pistes possibles afin d'accélérer la fabrication et la livraison des vaccins anti-Covid-19.

PUBLICITÉ

C'est le premier déplacement sur le terrain de Thierry Breton dans son costume de responsable du nouveau groupe de travail sur la production de vaccins contre le covid-19. Le Commissaire européen en charge du Marché intérieur s'est rendu sur le site belge d'un des principaux fournisseurs du géant pharmaceutique AstraZeneca.

Le Français veut rencontrer tous les acteurs pour écouter les besoins et les nécessités de la chaîne de production. Mais Thierry Breton souligne l'ampleur de la tâche pour l'Union européenne. "Jamais dans l'histoire européenne, et je crois pouvoir le dire, dans l'histoire de l'humanité, on a démarré aussi rapidement une production industrielle pour des vaccins", explique le Commissaire. Dès lors des difficultés sont possibles mais à l’issue de cette visite Thierry Breton estime réaliste d’ "atteindre les objectifs" de vaccination proposés par la Commission européenne.

Le même jour AstraZeneca annonçait le lancement d'une collaboration avec l'entreprise allemande IDT Biologika. L'objectif est d'évaluer les options pour accélérer au 2e trimestre la production de vaccins et permettre ainsi à l'Union européenne de progresser dans sa campagne de vaccination. Le Commissaire veut aussi projeter son action au-delà de l’urgence actuelle. "Comment on fait pour, dans les disons 18 mois, être totalement autonome en matière vaccinale?", s’interroge Thierry Breton.

Pour le responsable français, l'UE peut atteindre ses objectifs mais à la condition que le monde scientifique, que les acteurs publiques et que les entreprises travaillent main dans la main. Ce sera la clef du succès pour un produit développé en 10 mois, contre plusieurs années en temps normal.

Journaliste • Grégoire Lory

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Nouveau coup dur pour les libéraux de l'UE : le Tchèque Andrej Babiš retire ses sept eurodéputés

Roberto Baggio, star de la Squadra Azzurra, cambriolé à son domicile alors qu'il regardait le match Italie-Espagne

Présidence du Conseil européen : António Costa est en lice malgré une enquête pour corruption