This content is not available in your region

Réinitialiser la politique commerciale entre l’UE et les Etats-Unis

Access to the comments Discussion
Par Stefan Grobe  & Euronews
euronews_icons_loading
Réinitialiser la politique commerciale entre l’UE et les Etats-Unis
Tous droits réservés  PATRICK T. FALLON/AFP

L'arrivée de Joe Biden à la Maison Blanche est l'occasion de réinitialiser le partenariat transatlantique. Après quatre ans de guerre commerciale, les acteurs espèrent écrire désormais un nouveau chapitre de ce lien historique. 

De part et d'autre de l'Atlantique les dirigeants estiment cet axe nécessaire pour reconstruire l'économie mondiale dévastée par la crise provoquée par le covid-19. La Chambre du commerce américaine auprès de l'UE a d'ailleurs lancé mercredi une conférence virtuelle de trois jours pour rassembler les décideurs politiques, les entrepreneurs et le monde académique afin d'évoquer comment les 27 et les Etats-Unis peuvent coopérer de façon plus étroite. 

Virginia Mayo/AP
Pour sa première visite officielle à Bruxelles le secrétaire d'Etat américain a rencontré la présidente de la Commission européenneVirginia Mayo/AP

Le président américain a déjà ouvert la voie. "Je sais que les dernières années ont mis à rude épreuve et ont testé le partenariat transatlantique. Mais les Etats-Unis sont déterminés à se réengager avec l'Europe, à la consulter, à rétablir notre position de confiance", lance Joe Biden.

Ces mots ont été immédiatement suivis d'action. Au début du mois la nouvelle équipe présidentielle américaine a conclu un accord avec l'Union européenne pour geler pendant quatre mois les taxes imposées l'un à l'autre dans le cadre de la bataille entre Airbus et Boeing. 

Ce compromis n'est pas une finalité mais les experts insistent sur la volonté affirmée du président américain de vouloir avancer dans la bonne direction. "C'est un signe positif de voir que 10 jours après l'entretien entre Joe Biden et Ursula von der Leyen, il y a eu cet accord de quatre mois. C'est un premier pas", souligne Susan Danger, directrice de la Chambre de commerce américaine auprès de l’UE.

Les droits de douane imposés par l'ancien président américain sont un dilemme pour son successeur. Donald Trump avait décidé d'augmenter les taxes sur l'acier et l'aluminium européen, mais l'Union a répondu par des mesures similaires sur le whiskey, les jeans et les motos Harley-Davidson. La difficulté pour Joe Biden est de ne pas s'attirer les foudres de l'industrie américaine et des syndicats favorables à cette taxation. Or si Washington ne fait pas machine arrière, les droits de douane européens doubleront automatiquement le 1er juin ce qui pénaliserait les exportations américaines.

L'autre casse-tête pour la Maison Blanche concerne la taxe numérique à l’encontre des géants du web que les Européens veulent mettre en place. L’économiste américain Joe Quinlan estime qu’un terrain d’entente est possible mais la négociation s’annonce très délicate. Mais une fois encore il préfère se concentrer sur le contexte plutôt que sur la finalité. "Le point clef ici est qu'ils parlent, avant il y avait peu de discussion, ce genre de chose était mis de côté", précise Joe Quinlan. Le partenariat transatlantique est émaillé de tensions commerciales mais il semble possible désormais de les surmonter.