EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Un projet mené en Autriche et Slovaquie "bâtit l'avenir à partir du passé"

En partenariat avec The European Commission
Smart Regions
Smart Regions Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par Julian GOMEZ
Publié le
Partager cet article
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Préserver et promouvoir la culture et la biodiversité de forêts communes à l'Autriche et à la Slovaquie, c'est l'objectif principal d'un projet soutenu par l'UE. Une initiative essentielle pour construire l'avenir selon l'un de ses acteurs.

Dans les petites Carpates, des forêts s'étendent de part et d'autre de la frontière austro-slovaque. Elles sont le décor d'un projet européen appelé NemoNet qui vise à améliorer l'offre touristique en valorisant les ressources culturelles et naturelles locales. Il est mené dans le cadre du programme de coopération transfrontalière Interreg. Le directeur de son secrétariat conjoint pour la Slovaquie et l'Autriche Andrej Batyás souligne son caractère essentiel.

"De nombreuses villes partenaires"

"Je pense que ce projet est très important pour les populations locales, nous avons de nombreuses villes partenaires qui coopèrent," souligne Andrej Batyás. "Dans le passé, nous avons toujours partagé une histoire commune, en particulier du fait que nous soyons très proches de la frontière ," dit-il avant d'ajouter : "Il y a beaucoup de gens originaires des villes partenaires autrichiennes qui viennent très souvent côté slovaque."

euronews
Visite pédagogique sur les huncokárs, groupe ethnique quasiment oublié de l'histoire européenneeuronews

"Nous avons des choses en commun avec les Autrichiens"

"Donc encourager le tourisme sur ces deux territoires," renchérit le directeur de son secrétariat conjoint pour la Slovaquie et l'Autriche, "les aide non seulement à se développer économiquement, mais cela permet aussi de transmettre leur héritage culturel."

"Faire connaître cette histoire commune est important parce que si on l'oublie, qu'est-ce qui nous attend ? Il faut construire à partir du passé et enseigner cela aux enfants pour qu'ils connaissent leur histoire et qu'ils sachent que nous avons des choses en commun avec les Autrichiens," souligne-t-il.

Journaliste • Julian GOMEZ

Partager cet article

À découvrir également

Autriche et Slovaquie : des atouts culturels et naturels en commun