PUBLICITÉ

L’influence constante d’Angela Merkel sur la politique européenne

L’influence constante d’Angela Merkel sur la politique européenne
Tous droits réservés YVES HERMAN/AFP or licensors
Tous droits réservés YVES HERMAN/AFP or licensors
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Alors qu’elle s'apprête à quitter l'arène politique, la chancelière allemande continue d'influencer les débats lors du sommet européen à Bruxelles.

PUBLICITÉ

Ce pourrait être le dernier sommet européen d'Angela Merkel. En 16 ans de mandat la chancelière allemande a participé à 107 Conseils européen, un record pour une dirigeante. Seul le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker, qui fut aussi président de la Commission européenne, compte plus de participations.

Elle a retrouvé jeudi à Bruxelles ses homologues pour évoquer, entre autre, la crise énergétique. Les chefs d'Etat et de gouvernement se sont penchés pendant près de 5 heures sur la hausse des prix du gaz et de l'électricité. Chaque responsable a fait entendre sa voix et son analyse. Certains plaident pour des achats groupés quand d'autres veulent revoir à la baisse l'ambition du Pacte vert. Mais au final aucune décision formelle n'a été prise.

Olivier Matthys/AP
Angela Merkel reste au centre de la politique européenneOlivier Matthys/AP

La bataille du droit européen

A propos de l'Etat de droit en Pologne, le Premier ministre polonais a pris la parole en premier lors du débat. Après plusieurs semaines de tension entre l'UE et Varsovie, la chancelière allemande appelle surtout au dialogue. "L'Etat de droit est l'un des fondements de l'UE, mais il faut aussi trouver des moyens pour se réconcilier", souligne la responsable.

Dans ces moments de difficulté politique, l'expérience apparaît comme un atout nécessaire pour surmonter les obstacles.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Que peut attendre l’Union européenne du nouveau gouvernement allemand ?

De profondes divergences entre les responsables de l'UE à l'ouverture du sommet à Bruxelles

Arménie : le Premier ministre contesté au sujet de la démarcation de frontière avec l'Azerbaïdjan