PUBLICITÉ

Crise migratoire Pologne-Belarus : le HCR demande une solution rapide

Crise migratoire Pologne-Belarus : le HCR demande une solution rapide
Tous droits réservés Stephanie Lecocq/AP
Tous droits réservés Stephanie Lecocq/AP
Par Aida Sanchez Alonso
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Alors que le conflit migratoire à la frontière polonaise-belarusse se poursuit, Filippo Grandi, Haut Commissaire des Nations unies pour les réfugiés, s'est exprimé sur le sujet au Parlement européen. Il demande une résolution rapide de la crise.

PUBLICITÉ

Alors que le conflit migratoire à la frontière polonaise-bélarusse se poursuit, Filippo Grandi, Haut Commissaire des Nations unies pour les réfugiés, s'est exprimé sur le sujet au Parlement européen. Il demande une résolution rapide de la crise.

"Le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a lancé un appel pour une résolution urgente de la situation à la frontière entre la Pologne et le Bélarus. Et pour un accès immédiat et sans entrave aux personnes en déplacement afin d'assurer la fourniture de l'aide humanitaire, l'identification de ceux qui ont besoin de protection et l'accès aux procédures pour ceux qui demandent l'asile", explique Filippo Grandi.

Pour la Pologne, la crise est loin de s'apaiser. Le président du Conseil Charles Michel a rendu visite au Premier ministre polonais ce mercredi. Il a ouvert la porte au financement de clôtures avec des fonds européens.

Varsovie accuse la Biélorussie de chantage

"Tant que le président Loukachenko sera à Minsk et qu'il sera soutenu par la Russie, cette crise sera un problème pour nous tous, surtout bien sûr pour la Pologne, la Lituanie, la Lettonie. Et je ne vois aucune possibilité de l'arrêter. Disons que lorsque quelqu'un commence à faire chanter un autre, il ne s'arrête pas", déclare Łukasz Jasina, porte-parole du ministre polonais des Affaires étrangères.

Et pendant ce temps, la crise s'aggrave et les températures baissent à la frontière. La Croix-Rouge est l'une des ONG qui demande à pouvoir accéder à la zone.

"La situation n'est peut-être pas dramatique, mais elle a beaucoup changé depuis quelques heures. Depuis deux jours, nous avons observé non pas des dizaines, non pas des centaines, mais des milliers de personnes le long de la frontière qui tentent de se battre avec ceux qu'elles ont devant elles", détaille Michał Mikołajczyk, de la Croix-Rouge de Pologne.

Les hivers sont rudes dans cette région de l'Europe. Une solution rapide à la crise sauvera donc de nombreuses vies.

Journaliste • Mael Arnoldussen

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Crise migratoire à la frontière entre Bélarus et Pologne : la Russie nie toute responsabilité

Bélarus : une nouvelle colonne de migrants aux portes de la Pologne

Le récit de notre journaliste au cœur de la crise migratoire entre Belarus et Pologne