This content is not available in your region

En Suède, on combine les modes de transport pour réduire les émissions

Par Aurora Velez
euronews_icons_loading
Smart Regions
Smart Regions   -   Tous droits réservés  euronews

Ladda i Mittstråket rend plus "vert", le domaine du transport de passagers. Ce projet européen vise à installer des bornes de recharge près des gares le long de l'axe routier qui traverse le centre de la Suède d'est en ouest et ainsi, à réduire les émissions de CO2 grâce à des modes de transport mixtes. Mais comment calculer l'impact de cette initiative soutenue dans le cadre de la politique européenne de cohésion ?

Henrietta Philip, responsable de ce projet, nous en dit plus : "Dans un projet comme celui-ci, c'est très difficile de mesurer l'empreinte carbone des investissements. Mais on en peut avoir des indications à partir de l'utilisation qui est faite des stations de recharge : combien de personnes les utilisent et pendant combien de temps," fait-elle remarquer.

"Une autre chose que nous pouvons observer, c'est la part des véhicules électriques à la fois, au niveau local et régional. Est-ce qu'elle augmente à l'échelle de l'ensemble de la flotte de véhicules ?" ajoute la jeune femme.

euronews
Le projet vise à créer 85 stations de recharge destinées à plus de 200 000 usagers potentielseuronews

"On fait cela parce qu'on veut donner aux habitants de la région, la possibilité de combiner les modes de déplacement : la voiture, le train, le bus et tout ce que l'on peut utiliser," précise Henrietta Philip.

"On a encore besoin de stations publiques pour ceux qui n'ont pas la possibilité de recharger chez eux ou pour ceux qui sont juste de passage," poursuit-elle.

"Le tourisme est un secteur très important ici : la région de Mittstråket est connue pour la beauté de ses paysages et pour ses petites entreprises traditionnelles, mais aussi pour son mode de vie plus proche de la nature et du plein air que dans les grandes villes du sud," souligne-t-elle.

Journaliste • Aurora Velez