This content is not available in your region

La Suède accélère la mobilité électrique dans ses régions isolées

Par Aurora Velez
euronews_icons_loading
Smart Regions
Smart Regions   -   Tous droits réservés  euronews

Mittstråket qui signifie littéralement "la route centrale" est l'un des principaux axes routiers suédois. Cette route E14 traverse le pays d'est en ouest, en direction de la Norvège.

Cette bande de bitume blanchie par l'hiver est appelée à devenir "verte" en toute saison dans le cadre d'un projet européen. Comment ? En multipliant les bornes de recharge pour véhicules électriques à proximité de toutes les gares ferroviaires le long de son tracé. Objectif : promouvoir les modes de déplacement mixtes et réduire les émissions de CO2 dans le domaine du transport de passagers.

Combiner les modes de transport durables

Jimmy Anjevall l'emprunte de temps en temps. Il est chargé du développement commercial de ce projet appelé Ladda i Mittstråket qui veut dire "charger le long de la route centrale". "Quand je me déplace, c'est agréable de pouvoir charger ma voiture électrique pendant que je vais en ville avec le train," explique-t-il alors qu'il se branche à la gare de Krökom. "Le coût est un peu plus élevé qu'une recharge à la maison," reconnaît-il, "mais ce n'est pas si cher : c'est 3 couronnes suédoises, soit 29 centimes d'euro par kWh."

Avant de prendre son train, Jimmy a vérifié sur l'application du projet qu'une borne de recharge était bien disponible à Krökom. Ces appareils fonctionnent avec un badge ou bien une application qui signale en temps réel, les points de recharge disponibles et leur localisation.

200 000 usagers potentiels

Ce projet Ladda i Mittstråket dispose d'un budget de plus de 800 000 euros (8,3 millions de couronnes suédoises) dont la moitié est financée par la politique européenne de cohésion. Les conseils administratifs des comtés de Jämtland et de Västernorrland financent la majorité de l'autre moitié. Deux entreprises partenaires du projet Jämtkraft et Sundsvall Energi financent également une petite partie des investissements (environ 7 %).

L'initiative prévoit la création de 85 stations de recharge avec chacune, au moins 2 prises destinées à plus de 200 000 usagers potentiels habitant entre Sundsvall et Storlien sur un parcours de 358 km.

La Suède est le pays de l'Union européenne qui compte le plus grand nombre de véhicules électriques. Le projet vise à faire en sorte que chaque citoyen, y compris dans les zones moins peuplées, puisse accéder à des bornes de recharge.

"Les mêmes opportunités que dans les régions plus peuplées"

"Le train et les transports publics sont bons dans la région, mais parfois, c'est difficile d'atteindre sa destination finale avec les transports en commun, donc on peut avoir besoin d'une voiture," fait remarquer Henrietta Philip, responsable du projet Ladda i Mittstråket.

"On veut donner aux gens d'ici qui possèdent et utilisent un véhicule électrique, les mêmes opportunités qu'ils auraient ailleurs en Suède où la population est plus importante," souligne-t-elle.

Des défis à relever

L'installation des bornes de recharge a débuté en janvier 2021 et devrait s'achever cette année. Les équipes de l'entreprise qui s'en charge travaillent quand le temps le permet. Mais en plus des aléas météo, le projet doit faire face à d'autres défis comme nous l'explique à Åre, Caroline Hildahl, chef de projet de l'entreprise partenaire Jämtkraft Strategi.

"L'un des principaux défis dans ce type de projet, c'est la coordination de plusieurs démarches parallèles avec les propriétaires fonciers, la compagnie en charge du réseau et les autorités nationales de transport qui possèdent les routes," précise-t-elle. "Nous avons aussi un site qui fait partie du patrimoine culturel, donc il faut également en tenir compte," renchérit-elle.

L'ambition, c'est que Mittstråket devienne un corridor de transport prioritaire au niveau régional et international d'ici à 2030.

Journaliste • Aurora Velez