"Ces atrocités sont des crimes de guerre"

Le président du Conseil européen, Charles Michel, et le président ukrainien, Volodymyr Zelensky
Le président du Conseil européen, Charles Michel, et le président ukrainien, Volodymyr Zelensky Tous droits réservés Efrem Lukatsky/AP
Tous droits réservés Efrem Lukatsky/AP
Par Alberto De FilippisEuronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président du Conseil européen, Charles Michel, s’est rendu en Ukraine pour rencontrer le président, Volodymyr Zelensky.

PUBLICITÉ

Le président du Conseil européen en Ukraine. A travers son déplacement mercredi, Charles Michel veut souligner le soutien de l'Union européenne à Kyiv face à l'invasion russe.

Le responsable européen s'est rendu à Borodianka, à proximité de la capitale ukrainienne. Le gouvernement ukrainien dénonce un massacre de civils perpétré par les forces russes. Pour Charles Michel il faut que justice soit rendue.

"Ces atrocités sont des crimes de guerre. Elles doivent être punies et elles seront punies. Ils doivent payer pour ce qu'ils ont fait", assure le responsable belge.

Un peu plus tôt dans la journée la Russie dit avoir présenté un projet qui indique ses exigences dans le cadre des négociations de paix. Moscou assure que la balle est maintenant dans le camp de l'Ukraine. Le président ukrainien assure n'avoir jamais eu entre les mains un tel document.

"Ils disent que la balle est dans notre camp. J'ai très bien joué au football en temps de paix. Quelles sont les règles ? Deux équipes participent et il faut un ballon. Il me semble qu'il joue tout seul au football", répond Volodymyr Zelensky.

De son côté, le Kremlin ordonne une révision de la position russe au sein de l'Organisation mondiale du commerce pour contrecarrer les sanctions jugées "illégales" à la suite de l'invasion militaire de l'Ukraine.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'OMS alerte sur l'aide psychologique nécessaire aux réfugiés ukrainiens

Ukraine : Américains et Européens veulent accentuer l'isolement de Moscou

Charles Michel : la loi sur "l'influence étrangère" éloigne la Géorgie de l'adhésion à l'UE