This content is not available in your region

En Autriche et Slovaquie, la robotique programme les jeunes à des emplois d'avenir

Par Aurora Velez
euronews_icons_loading
Smart Regions
Smart Regions   -   Tous droits réservés  euronews

Aux abords de la vieille ville de Bratislava, capitale de la Slovaquie, le printemps est synonyme de renouveau, mais aussi d'innovation. Plus d'une centaine d'étudiants se sont réunis au centre Aurelium pour relever des défis dans la construction et la programmation de robots et de drones. 

La compétition était organisée dans le cadre du projet européen transfrontalier RoboCoop qui propose des activités autour de ces disciplines en Slovaquie et en Autriche. Son objectif : encourager à exploiter le potentiel de la robotique pour développer les connaissances en sciences, technologie, ingénierie et mathématiques (STEM).

L'équipe autrichienne de Konstantin Lindofer a passé des mois à élaborer son prototype capable d'attraper, balayer et déplacer des objets. Le jeune homme nous le présente : "Il fonctionne un peu comme une main. J'ai appris beaucoup sur la programmation et la mécanique : par exemple, ces bras n'ont pas besoin d'engrenage pour bouger, ce sont des bras de levage et c'était très intéressant de trouver cette solution en les construisant de cette façon," souligne-t-il.

Projet européen transfrontalier

Pour propager la robotique à un maximum de filières d'enseignement à l'échelle des deux pays, RoboCoop dispose d'un budget total de plus d'un million d'euros dont 85 % financés par le biais de la politique européenne de cohésion.

Plus de 3 000 élèves et enseignants ont déjà participé aux activités organisées dans le cadre du projet. L'objectif est d'atteindre les 4 000.

Des élèves de 10 à 14 ans ont aussi fait le déplacement depuis Vienne. Après avoir vu le travail des plus grands, ils ont participé avec leurs professeurs, à un atelier de programmation. Ces enfants apprennent déjà la robotique deux heures par semaine sur leur temps périscolaire, mais pour l'un de leurs enseignants, il faut aller plus loin.

"Je pense que le codage devrait être intégré à notre programme scolaire officiel et enseigné dans les établissements de tout type," assure Maximilian Wöss, enseignant à l'école MIM Wendstattgasse de Vienne. "De cette manière, les enfants pourraient commencer très tôt à se familiariser avec ce domaine : c'est important qu'ils connaissent cela pour pouvoir décrocher un emploi durable à l'avenir," estime-t-il.

Toute une diversité de domaines

Au cours de l'événement, des conférences ont été organisées, notamment sur les thèmes de la cybersécurité et la protection des données.

Il s'agit d'offrir aux lycéens et étudiants, de nouvelles perspectives dans toute une série de domaines. "Ce sont de nombreuses choses combinées," précise Wilfried Lepuschitz, coordinateur de RoboCoop, _"_la construction mécanique, la programmation, la recherche de documentation, la rédaction d'un texte pour notre conférence et la présentation de ce texte devant les autres, donc les compétences de communication sont aussi impliquées," énumère-t-il.

Les gagnants, nombreux dans les différentes catégories, n'ont qu'une hâte : se lancer dans de nouveaux projets qu'ils présenteront l'an prochain.

Journaliste • Aurora Velez