This content is not available in your region

Insertion des jeunes : la Lettonie et la Lituanie misent sur le sport

Par Paul Hackett
euronews_icons_loading
Smart Regions
Smart Regions   -   Tous droits réservés  euronews

La pandémie a été difficile à vivre pour de nombreux enfants en raison des confinements et fermetures d'écoles. Dans la capitale lettone Riga, des événements comme les Ghetto Games les aident à rebondir.

En plus des bienfaits évidents pour la santé physique et mentale, ce concept qui s'appuie sur la street culture vise à attirer et à soutenir les jeunes issus de milieux défavorisés.

Antons Semeņaks, organisateur de l'événement, nous précise ce que sont les Ghetto Games. "C'est un mouvement dédié aux jeunes, une plateforme où ils peuvent s'épanouir au niveau physique et moral, où ils peuvent passer leur temps libre en faisant différentes activités sportives comme le basket, le floorball ou encore le foot. C'est un endroit parfait pour les jeunes !" souligne-t-il.

Ghetto Games est l'une des activités proposées dans le cadre du projet RISK-FREE qui vise à aider les jeunes à faire les bons choix dans la vie.

"Grâce à cela, ils ne traînent pas dans les rues"

À Daugavpils, deuxième ville de Lettonie, ce projet a entre autres, consisté dans la mise en place d'équipements sportifs dans l'espace public. Ce qui incite à des comportements plus sains selon ses responsables.

"Ces espaces permettent aux jeunes du quartier de se rencontrer, de se sociabiliser et d'améliorer leurs compétences sportives," précise Santa Upīte, manager de projet à la municipalité de Daugavpils. "Grâce à cela, ils ne traînent pas dans les rues, ils ne consomment pas d'alcool ou de drogues, ils veillent les uns sur les autres tout en faisant des progrès dans le sport," se félicite-t-elle.

L'initiative a été financée par le Fonds européen de développement régional (FEDER). Les fonds ont servi à aménager 36 lieux en intérieur et en extérieur à la fois, en Lettonie et en Lituanie.

En plus de l'infrastructure et des équipements sportifs, le projet a permis d'organiser pour les enfants, des entraînements sportifs spécialisés.

Arturs Bozovics, lycéen, fréquente un nouveau site d'entraînement à Daugavpils. "Ce lieu est très populaire auprès de ceux qui pratiquent un sport, mais aussi de ceux qui aiment simplement faire de l'activité physique," fait-il remarquer avant d'ajouter : "Ici, on peut développer sa force, sa souplesse et sa condition physique."

"Un tournant dans leur vie" ?

Les projets de ce type sont souvent méconnus. Pourtant, l'amélioration des équipements situés pour beaucoup, dans des zones défavorisées, en plus des formations et événements comme les Ghetto Games, permet selon les organisateurs, de mettre les jeunes sur le droit chemin et ainsi, d'initier un changement positif tant pour eux que pour l'ensemble de la communauté.

"Grâce à cela," précise Iluta Kriškijāne, responsable du projet RISK-FREE à la Région de Latgale, "les jeunes ont la possibilité de voir ce dont ils sont capables et de découvrir gratuitement différentes activités sportives et de se rendre compte que celle-ci leur convient et celle-là, non."

"Peut-être que dans 5, 10 ou 15 ans, on se dira que cela aura représenté un tournant dans leur vie," lance-t-elle pour conclure.

Journaliste • Paul Hackett