EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Bosnie-Herzégovine : le Big data au service de la prévention d'inondations

En partenariat avec The European Commission
Bosnie-Herzégovine : le Big data au service de la prévention d'inondations
Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par Aurora VelezEuronews
Partager cet article
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une entreprise croate développe une plateforme utilisant les données Big data pour mieux prévoir et gérer les risques d'inondations.

Comment mieux anticiper et gérer les risques d'inondations ? Mijo Jelić surveille le débit de la Save, rivière qui passe devant son motel à Odžak, dans le nord de la Bosnie-Herzégovine. Il a des photos et des souvenirs très précis des inondations de mai 2014. À l'époque, personne ne les avait anticipées.

"En 2014, l'eau est montée jusqu'ici à 2,60 m, dit-il en montrant une marche. Il ne manquait que 5 cm pour que l'eau atteigne le deuxième étage. Elle est arrivée à une telle vitesse que nous n’avons rien pu faire. J’ai juste pu prendre le bateau et partir".

Les inondations qui ont frappé le sud-est de l'Europe il y a huit ans, ont fait 60 morts, touché des dizaines de milliers de personnes et causé d'importants dégâts matériels.

Pour gérer les risques, une entreprise croate a développé une plateforme intégrée avec des informations en temps réel : GDi Ensemble FloodSmart.

A Sarajevo, Davorin Singer, chef de projet, explique comment l’entreprise analyse les données Big data et propose des actions et des modélisations 3D, utiles aux institutions, aux équipes de secours et aux citoyens.

"La plateforme recueille toutes les informations des hydrologues sur le débit et les zones inondables, explique-t-il. Elle les met ensuite à la disposition de ceux qui doivent prendre des décisions, pour qu'ils puissent agir selon les situations et prévoir les risques d’inondations et les dommages causés par celles-ci".

Le projet GDi Ensemble FloodSmart dispose d'un budget total équivalent à 1,2 million d'euros (1 242 643 euros), dont 49,8% ( 619 250 euros) a été financée par la politique de cohésion de l'Union européenne et 50,2% par l’entreprise croate elle-même.

Depuis 2014, la zone d'Odžak a de nouveau été inondée, mais pas aussi gravement. La station de pompage de Zorice compte désormais 5 machines capables d'évacuer 9 mètres cubes d'eau par seconde, pour éviter l'inondation de zones agricoles ou habitées. Les modèles de communication et de prévision, comme ceux de GDi, sont essentiels, selon l'ingénieur Boris Zelić, Directeur régional de la protection contre les inondations chez Codoprovreda Posavina.

"En 2019, on a refait la digue, dit-il. Ensuite, on a eu un modèle de prévision, donc on savait quand l'eau allait monter, alors qu'en 2014, nous ne le savions pas. En obtenant les bonnes données au bon moment, on est plus réactifs, il y a moins de stress et on peut mieux se défendre contre les inondations".

La plateforme propose des solutions et des actions pour faire face aux risques d'inondations et de crues, avant, pendant et après qu’elles surviennent.

Partager cet article

À découvrir également

Future of Work : un projet européen visant à aider les habitants d'un bidonville en Roumanie