"Net Zero Industry Act" : le plan européen satisfait en partie le secteur éolien

Des éoliennes installées dans un parc éolien à Marsberg, en Allemagne.
Des éoliennes installées dans un parc éolien à Marsberg, en Allemagne. Tous droits réservés Martin Meissner/Copyright 2022 The AP. All rights reserved.
Par Yolaine De Kerchove Dexaerde
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Cette semaine, l'émission "State of the Union" revient sur les soudaines turbulences dans le secteur bancaire, sur le lancement d'importantes propositions politiques pour le secteur énergétique européen et enfin sur le brassage d'une bière dans une maison de retraite.

PUBLICITÉ

Cette semaine, l'émission "State of the Union" revient sur le lancement d'importantes propositions politiques de la Commission européenne, en particulier le Net Zero Industry Act.

Pour aborder cette thématique, le journaliste Stefan Grobe reçoit Giles Dickson, directeur général de WindEurope, l'association professionnelle qui représente plus de 400 membres dans le secteur de l'énergie éolienne.

Les nouvelles propositions européennes, notamment le "Net Zero Industry Act", sont destinées à soutenir les industries vertes au niveau national, comme la Chine et les États-Unis l'ont fait auparavant : par davantage de subventions, d'allègements fiscaux et moins de bureaucratie.

Le lancement de "Net Zero Industry Act" changera-t-il la donne pour votre secteur ?

Giles Dickson : Changer la donne, c'est peut-être en dire trop. L'aide sera moins généreuse que celle accordée par les États-Unis dans le cadre de leur loi sur la réduction de l'inflation. Mais par définition, ce sera toujours le cas, car l'UE ne fait pas de fiscalité. Il faut donc compter sur les gouvernements nationaux pour mettre en place des crédits d'impôt à l'investissement, par exemple, ce qui est au cœur de ce que font les États-Unis avec leur I.R.A.. Cela changera-t-il la donne ? Cela fait partie d'un processus plus long. Dans le courant de l'année, la Commission européenne proposera ce nouveau fonds de souveraineté. Il s'agira d'une source cruciale de financement pour les nouveaux investissements dans la chaîne d'approvisionnement de l'énergie éolienne en Europe. Cela fait partie d'un processus en cours. L'Europe a certainement pris conscience du fait qu'elle doit faire davantage pour soutenir ses chaînes d'approvisionnement en énergie propre.

Un tiers des parcs éoliens européens existants atteindront la fin de leur durée de vie normale d'ici à 2030. Le paquet européen garantit-il que les nouveaux parcs éoliens seront produits en Europe et par des entreprises européennes ?

Giles Dickson :Nous nous trouvons actuellement dans une situation étrange, car les premiers parcs éoliens que nous avons construits étaient les meilleurs sites éoliens et, bien entendu, les turbines les plus anciennes et les moins efficaces. Nous avons commencé à réalimenter nombre d'entre eux, et lorsque vous réalimentez l'un de ces vieux parcs éoliens, vous pouvez tripler la production que vous en tirez, et vous y parvenez avec un quart de turbines en moins. C'est donc un gain pour tout le monde que de remettre en marche ces vieux actifs. Mais vous savez, la plupart des nouveaux parcs éoliens que nous allons construire en Europe le seront sur de nouveaux sites. Le renouvellement de l'électricité ne sera qu'une partie de l'ensemble du développement de l'énergie éolienne.

L'énergie éolienne est un marché concurrentiel à l'échelle mondiale, et les fabricants de turbines européens sont parmi les meilleurs au monde - comment voyez-vous l'industrie en Europe dans dix ans ?

Giles Dickson :Nous espérons qu'elle sera toujours florissante et que nous construirons encore la quasi-totalité des éoliennes qui sont installées en Europe aujourd'hui. La chaîne d'approvisionnement européenne domine le marché européen. Elle dominait autrefois le marché chinois, puis les Chinois ont développé leur propre industrie. Il est important que, lorsque nous considérons le marché européen, les gouvernements européens récompensent la valeur que l'industrie européenne offre, non seulement les turbines elles-mêmes, mais aussi le fait que les turbines sont de plus en plus durables. Nous commençons maintenant à déployer des pales entièrement recyclables dans nos parcs éoliens. Il est important que les gouvernements récompensent la contribution que nous apportons à l'intégration de l'énergie variable que nous produisons dans le système énergétique global.

Video editor • Vassilis Glynos

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Réforme du marché de l'électricité dans l'UE : qu'est-ce qu'un contrat pour la différence ?

L’UE veut s'imposer dans la bataille industrielle verte internationale

State of the Union : protéger la nature et contrôler les grandes entreprises technologiques