Naftogaz veut faire de l’Ukraine le hub énergétique de l’UE

Le directeur de Naftogaz, Oleksiy Chernyshov, au forum de Davos en janvier 2023
Le directeur de Naftogaz, Oleksiy Chernyshov, au forum de Davos en janvier 2023 Tous droits réservés GIAN EHRENZELLER/AP
Tous droits réservés GIAN EHRENZELLER/AP
Par Efi Koutsokosta
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En déplacement à Bruxelles, le patron de l’entreprise publique ukrainienne, Oleksiy Chernyshov, demande aux 27 de poursuivre leurs efforts de réduction de consommation de gaz russe au profit des ressources venues d’Ukraine.

PUBLICITÉ

Malgré la guerre, le gaz russe continue de transiter par l'Ukraine. Ce paradoxe ne pourra prendre fin que si l'Union européenne décide de réduire totalement sa dépendance l'égard des hydrocarbures russes, selon l'analyse du directeur de Naftogaz, l'entreprise énergétique publique ukrainienne.

Les 27 ont drastiquement réduit leurs importations mais certains Etats membres ont encore besoin des livraisons par oléoduc.

"Nous devrions limiter tout revenu supplémentaire de la Russie au cours de la guerre, mais d'un autre côté, nous devrions comprendre que certains pays européens ne peuvent pas immédiatement refuser d'utiliser ce gaz", explique le patron de Naftogaz, Oleksiy Chernyshov.

"Nous saluons l'initiative de l'Union européenne de la réduction constante de la consommation de gaz russe", ajoute-t-il.

Oleksiy Chernyshov souligne que le principal objectif et défi pour l'Ukraine est d'arrêter les importations de gaz et de devenir auto-suffisante. L'étape suivante sera de parvenir à exporter ses ressources énergétiques à l'ensemble du continent européen.

"Nous prévoyons de produire davantage de gaz au niveau national et Naftogaz, la plus grande entreprise énergétique d'Ukraine, produira un milliard de mètres cubes de gaz supplémentaires", explique-t-il.

"L'Ukraine, en ce qui concerne son énergie, peut devenir une plaque tournante pour l'Union européenne. Nous disposons des plus grands stocks de gaz dans notre pays, d'une capacité de 31 milliards de mètres cubes, et nous prévoyons de les utiliser pour les besoins de l'Ukraine ainsi que pour ceux des pays européens", insiste Oleksiy Chernyshov.

Il appelle l'UE à utiliser les capacités de stockage souterraines de l'Ukraine et à fournir des garanties de sécurité supplémentaires, car en temps de guerre il est difficile pour les entreprises ukrainiennes de trouver des investisseurs et des assureurs.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pourquoi les pays du Sud ne soutiennent-ils pas l'Ukraine ?

Le cas d’Ilaria Salis devient une question européenne

Guerre en Ukraine : Londres et Berlin assurent de leur soutien "inébranlable" à Kyiv