A l'approche des élections, l'Europe a les yeux rivés sur l'économie grecque

Les Grecs se rendront aux urnes le dimanche 21 mai 2023 pour les élections législatives anticipées.
Les Grecs se rendront aux urnes le dimanche 21 mai 2023 pour les élections législatives anticipées. Tous droits réservés Petr David Josek/The AP
Par Efi KoutsokostaYolaine de Kerchove (traduction)
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'Europe suivra de près les élections législatives en Grèce ce dimanche 21 mai. Le pays connaît une forte croissance économique, mais il est aussi secoué par le scandale du « Watergate grec ».

PUBLICITÉ

La Grèce se rend aux urnes dimanche pour ses élections nationales à un moment où les prix élevés des denrées alimentaires et le coût de la vie sont devenus la principale préoccupation des électeurs grecs, selon les derniers sondages.

Pour Bruxelles, la situation économique semble bien loin de la période sombre des programmes de sauvetage et des douloureuses mesures d'austérité.

Aujourd'hui, la croissance de l'économie grecque est l'une des plus rapides de la zone euro. Mais la discipline budgétaire restera un élément clé pour le vainqueur des élections, quel qu'il soit.

_"Essentiellement, la Grèce a surmonté_plutôt bien ces deux dernières grandes crises, celle du pétrole et celle de l'énergie, peut-être mieux que la moyenne européenne. Le gouvernement a réussi à maîtriser sa politique budgétaire et récolte aujourd'hui les fruits de cette discipline", analyseDaniel Gros de l'Université Bocconi.

Si la Grèce a regagné la confiance de l'UE sur le plan économique, ce n'est pas le cas en ce qui concerne la qualité de l'État de droit.

L'image du gouvernement a été ternie à l'étranger par ce que l'on appelle le "Watergate grec", où des hommes politiques, des journalistes et des hommes d'affaires ont été surveillés par les services secrets grecs

Le gouvernement nie avoir utilisé le logiciel espion.

"Les autorités politiques ont essentiellement entravé l'activité de l'agence indépendante qui est censée vérifier qui figure sur la liste de surveillance, par exemple. Et il faut plusieurs années avant que les gens ne soient informés des résultats de la surveillance. Cela crée une situation vraiment alarmante, car l'opposition et les journalistes sont les premiers visés. Et cela affecte grandement la qualité de la démocratie dans le pays ainsi que la qualité de l'État de droit", expliqueNino Tsereteli de Democracy Reporting International.

Cependant, selon les sondages, le scandale pourrait ne pas avoir un impact important sur les élections législatives.

Selon Nino Tsereteli, il s'agit d'un symptôme dû au fait que les voix critiques sont étouffées par les médias et qu'une grande vigilance est nécessaire au niveau de l'UE avant que la situation ne devienne irréversible.

Pour la deuxième année consécutive, la Grèce est le pire pays de l'UE dans le classement sur la liberté de la presse, d'après Reporters sans frontières.

Video editor • Vassilis Glynos

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Zone euro : l'inflation chute à 4,3% sur un an en septembre

Législatives en Grèce : le nouveau visage de l'extrême droite

Élections législatives anticipées en Grèce : le vote des nouveaux électeurs sera crucial