Rénovation de la Glacière d'Étel en Bretagne : un défi technique

En partenariat avec The European Commission
Rénovation de la Glacière d'Étel en Bretagne : un défi technique
Tous droits réservés euronews
Par Galina PolonskayaEuronews
Partager cet article
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Laissé à l'abandon pendant une vingtaine d'années, le bâtiment a été racheté et rénové par la municipalité.

La Glacière d'Étel est l'un des bâtiments les plus emblématiques de Bretagne. Avec son toit en forme de vagues, la glacière produisait, dans les années 1950, 60 tonnes de glace par jour pour la conservation des poissons du port local. Le bâtiment a récemment été restauré ce qui a représenté un véritable défi technique.

"Il y avait de l'ammoniac dans le bâtiment, explique Étienne Pigeon, adjoint au maire d'Étel. L'ammoniac a tendance à attaquer le béton. Il y a aussi eu l'eau de mer. Et puis, pendant une vingtaines d'années, lorsque le bâtiment était à l'abandon, il y a eu des infiltrations par les voûtesen béton. Donc il a fallu tout reprendre, les nettoyer, faire la passivation des aciers. On a gardé les poutres mais les planches ont été changées. Les voûtes et les murs sont restés mais tout le reste a été repris."

Techniques modernes

"Le problème pour rénover ce bâtiment, c’était de trouver des techniques, notamment pour les bétons, poursuit Étienne Pigeon. Par exemple, il a fallu renforcer les voûtes, qui étaient en très mauvais état, avec du film carbone et du ciment. Ce qui est rare. On a donc utilisé des techniques très modernes pour conserver ces bétons dans un bâtiment qui est ancien. Des échantillons de béton sont partis dans des laboratoires, à Toulouse, pour analyser le niveau de dégradation, pour voir s’il fallait pousser plus loin la restauration ou si ce qu’on avait fait était suffisant. On a vraiment utilisé des techniques des pointes."

Partager cet article

À découvrir également

Athènes : le stade olympique fermé en raison de l'insécurité de son toit

Les moulins et les fontaines de l'île de Porto Santo ressuscités pour le plaisir des visiteurs