EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Athènes : le stade olympique fermé en raison de l'insécurité de son toit

Le centre olympique d'athlétisme d'Athènes
Le centre olympique d'athlétisme d'Athènes Tous droits réservés Athens News Agency
Tous droits réservés Athens News Agency
Par Jonny Walfisz
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Le stade conçu pour accueillir les Jeux olympiques d'Athènes en 2004 a été temporairement fermé en raison de l'insécurité de son toit.

PUBLICITÉ

Conçu par l'architecte espagnol Santiago Calatrava, le toit du principal stade olympique de Grèce a échoué aux récents tests de sécurité, ce qui a contraint le TAIPED (Fonds de développement des actifs de la République hellénique), le fonds d'utilisation des actifs de l'État, à fermer le stade jusqu'à nouvel ordre.

Une étude du TAIPED a révélé que les structures métalliques du toit n'atteignaient pas les niveaux minimaux d'adéquation statique.

Athènes a ordonné une enquête pour déterminer quelles étaient les recommandations du fabricant en matière d'entretien et si elles ont été suivies depuis les travaux de rénovation de Santiago Calatrava.

Le Centre olympique d'athlétisme d'Athènes (COAA) a été construit en 1982 et a accueilli les Jeux méditerranéens en 1991 et le championnat du monde d'athlétisme en 1997.

Avant que la capitale grecque n'accueille les Jeux olympiques d'été en 2004, le Centre olympique d'athlétisme d'Athènes  a été entièrement rénové, y compris son stade, avec le célèbre design du toit comprenant des feuilles de verre feuilleté courbées.

Petros Giannakouris/2004 AP
Des feux d'artifice sont visibles dans le ciel au-dessus du stade olympique d'Athènes lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques d'Athènes 2004, vendredi 13/08/04Petros Giannakouris/2004 AP

Selon l'étude du TAIPED, les problèmes structurels ne proviendraient pas de la conception de Santiago Calatrava, mais d'un manque d'entretien du toit selon les recommandations fournies.

Des experts ont déclaré au journal grec, "Kathimerini", qu'ils pensaient que ces recommandations étaient "jugées trop coûteuses".

Les préoccupations du public concernant le stade ont été soulevées pour la première fois lorsque des oscillations ont été visibles sur la partie supérieure de la structure lors d'un match de football entre l'AEK Athènes et le Bayern de Munich en 2019.

Athens News Agency
Complexe sportif olympique d'AthènesAthens News Agency

"Sur la base de ce qui précède et avec un sens des responsabilités, toutes les activités sportives et culturelles dans le stade central et la piste cyclable sont suspendues à partir d'aujourd'hui. Une seconde étude suivra rapidement, afin d'enquêter de manière plus approfondie et de confirmer ou non les éléments de l'étude actuelle", a déclaré le TAIPED dans un communiqué.

"Nous partageons la ['frustration des sportifs due à cette] perturbation, mais il est compréhensible que nous devions fonctionner avec pour seul objectif la sécurité des athlètes et des supporters", poursuit le communiqué.

Le budget actuel pour les rénovations du Centre olympique d'athlétisme d'Athènes s'élève déjà à environ 56,5 millions d'euros.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Paris 2024 : triathlon dans et autour de la Seine, un "test event" à enjeux pour la France

Rénovation de la Glacière d'Étel en Bretagne : un défi technique

Polémique sur Paris 2024 : des travailleurs sans-papiers sur les chantiers